Association Culturelle Les Spectres

[Loki] Scénario (Tome 3?)
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 03:37 (2014)    Sujet du message: [Loki] Scénario (Tome 3?) Répondre en citant

Bon, au final, je vais me coucher, parce que mon scénar' a besoin de détails pour bien tout piger alors du coup, le résumé, il est comac. Faut que je le dégrossisse et que j'ajoute le final, mais pour les courageux, hop (besoin dodo):

L'ombre du dortoir

18 décembre 1881, Lucius Ferguson et Thomas Sammoth sont envoyés enquêter dans un pensionnat de jeunes filles où chaque nuit, depuis une semaine, les pensionnaires sont réveillées par un hurlement inhumain, poussé, semble-t-il, par une grande silhouette qui disparait presque aussitôt après son "méfait".

De prime abord, l'affaire peut paraître simple pour un spécialiste d'Ashcroft, il s'agirait d'un fantôme. L'idée n'est d'ailleurs pas saugrenue puisque les faits ont commencé le jour même de la mort accidentelle du mari de la directrice du pensionnat. Un détail, cependant à noter, et pas des moindres, la directrice, Matilda Webster, est subitement tombée dans un sommeil dont nul ne peut l'arracher à la suite de la mort de son mari, Jacob Webster.

C'est la soeur de Matilda, Abigale Powell, qui a repris le rôle tenu par Matilda. Parmi les filles on peut d'ailleurs compter Juliet Webster, la fille de Matilda et Jacob Webster (il sera par ailleurs dit à Lucius par Abigale, que ces derniers mois, sa sœur souffrait mentalement, ceci étant lié au fait qu'elle ne parvenait plus à trouver le sommeil. Cependant, au cours du dernier mois, Jacob assurait que Matilda dormait comme il fallait. La mort de Jacob a dû la briser et la chox l'a plongé dans l'état dans lequel elle se trouve actuellement. Par ailleurs, Abigale a respecté la demande de sa soeur qui était de la laisser dormir dans sa chambre du manoir. Elle reste donc dans son lit, alimentée par une perfusion).

Nos deux enquêteurs se rendent donc manoir Middleham à Poundon, dans le Buckinghamshire (une heure et demi d'Oxford à vélo). Sur place, Lucius mène son enquête auprès des filles et relève une information non mentionnée dans son rapport. Après leur réveil, les filles entendent le piano du grand salon. Au fil des nuits, le touché semble progressivement plus assuré, sans pour autant obtenir une mélodie reconnaissable. Tandis que Thomas fait l'état des lieux (pour découvrir l'essence de la présence d'une quelconque entité surnaturelle) et que la batterie de tests soit effectuée dans le manoir, Lucius va fouiller dans les affaires des Webster et découvre que Jacob cachait une petite collection d'ouvrages manuscrits portant sur l'occulte et riches en sorts qui lui rappellent étrangement quelque chose. Si fantôme il y a dans ses lieux, il ira quérir un medium et en profitera pour laisser. Poudre de Volztok, révélateur d'ectoplasme, tout y passe. Et il se trouve qu'il y a bien une entité spectrale qui hante les lieux. Du coup, les compères piègent le piano pour marquer l'entité de façon à ce que le medium puissent aisément établir une connexion avec l'ombre. La nuit passe et tout se passe comme prévu, les filles sont réveillées, l'ombre part jouer de son instrument favoris et Lucius parvient même à l'observer et cette chose aux allure vaguement humaines semble très affaiblie au point de s'effacer après quelques notes.

Bien évidemment, nos enquêteurs pensent qu'il est fort probable pour que cette ombre soit le père de Juliet, mais peut-être est-ce une chose qui n'attendait que sa disparition. Quoi qu'il en soit, le lendemain, Lucius part chercher Elisabeth Gleason, medium, qu'il va amener avec lui au pensionnant, mais avant toute chose, il doit passer à l'Institut. Gleason lui demande pour quelle raison s'y rendre et Lucius lui montre un des manuscrits qui se trouvait dans les affaire de Webster. Après une lecture rapide, Gleason retrouve la solution dans sa propre bibliothèque. Certains sorts sont clairement cités dans des nouvelles écrites par un écrivain espagnol, Guillermo Bayona. C'était pour cette raison que Lucius trouvait ces sorts si familiers. Or, tout ces sorts étaient liés à des monstres, des dieux ou des morts dans les nouvelles, mais aucun nom d'entité n'est mentionné dans les ouvrages de Jacob Webster.

Au manoir, on se met à l'œuvre rapidement. Gleason tente d'établir une connexion avec l'ombre, qu'elle détecte facilement grâce au piège de Sammoth, mais la chose ne semble pas être en mesure de se manifester. De son côté, Lucius trouve dans les recueils de sorts une formule de sommeil pour ceux qui ni ne dorment, ni ne rêvent. Il note la corrélation entre Matilda et le sort. Ce dernier dit que celui qui ne trouve pas le sommeil doit être connecté à l'esprit d'un dormeur de sa lignée. Le sort dit qu'à partir de là, celui qui veut dormir doit étendre sa sphère d'influence en se connectant au plus grand nombre d'esprits de dormeurs entourant la proie originelle en leur subtilisant des heures de sommeil.

Lucius demande à Gleason si une nouvelle de Bayona faisait mention de ce type de rituel. Elle raconte alors que dans un des récits, Bayona parle de Maorlen, une entité qui voyage de rêve en rêve de personne en personne jusqu'à en trouver une qui aurait les moyens de la nourrir de rêve. Maorlen lui parle alors dans son sommeil, qu'elle va alors perturber jusqu'à pousser cette personne à faire appel à elle pour utiliser le sort qui liera leurs esprits et permettra à la victime d'en lier d'autres à elle pour alimenter le créature qui se nourrit de rêves jusqu'à épuiser les esprits.

Lucius va alors demander aux filles lesquelles éprouvaient des difficultés à tenir une nuit enière de sommeil. Résultat, huit d'entre elles, mais il sembleraient qu'elles aient toute rêvé de la même créature qu'elle avaient pensées être issue d'un simple cauchemars.
Il faut alors trouver de quoi couper ce lien avant que chacune d'entre elles ne voit son âme dévorée entièrement par Maorlen.
Ce soir-là, Thomas et Lucius cherchent des solutions, d'autant plus que dans la nouvelle de Bayona, rien ne dit comment vaincre la chose. Au cours de cette discussion, Lucius aperçoit la silhouette de l'ombre, immobile un moment, puis, elle descend calmement l'escalier. Les deux compères suivent l'ombre jusque dans le grand salon où ils trouvent Gleason en pleine transe. L'ombre la contemple un instant puis s'installe au piano. D'abord maladroites, les notes finissent par avoir une cohérence jusqu'à donner une musique. Thomas demande ce qui se passe à Lucius qui lui explique que Gleason donne de la force à l'ombre pour qu'elle puisse interagir avec le monde réel. C'est là que Juliet s'en vient, attirée par la musique, qu'elle semble connaître parfaitement. C'est une composition de Jacob. Ils plongent dans les bras l'un de l'autre et les paroles du père trouvent leur voix en celle de la medium qui raconte ce qui s'est passé aux enquêteurs.

Depuis des mois, Matilda ne trouvait plus le sommeil. L'insomnie empirait au fil du temps, ce qui causa de sérieux trouble nerveux et mentaux chez sa femme. Féru d'occultisme, il connaissait un moyen de régler le problème que toutes les autres techniques n'ont su soulager. Mais il a été trompé car les sorts utilisés faisaient en fait appel à la malignité d'un être abjecte. Au début tout semblait aller pour le mieux, puis à force de puiser dans le sommeil des filles, Matilda découvrit la faculté de pénétrer leurs rêves, puis d'y agir, pour, au final, parvenir à les modeler grâce à l'aide de son gourou onirique. Elle ne parvenait même plus à apprécier le monde réel et demanda à son mari de la laisser rejoindre le monde de l'esprit de façon définitive. Pour Jacob, c'était hors de question car cela impliquait de plonger toutes les filles dans un état végétatif définitif. Et l'idée le répugnait davantage que leur propre fille devrait les suivre. Jacob imposa alors une bride pour maintenir sa femme éveillée toute la journée. Il avait bien senti que sa femme n'allait pas se laisser faire et qu'elle serait prête à tout pour parvenir à ses fins. Il pris alors les devants et, par un sort antique, il lia son âme au manoir afin que même après sa mort, il puisse toujours être là pour barrer le chemin à Matilda. C'est pour cela que chaque nuit, il réveille les jeunes pensionnaires. Bien évidemment, ses craintes furent justifiées puisque Matilda Webster se fit veuve par ses propres moyens en faisant passer le tout pour un banal accident domestique.
Là, Lucius a le déclic. Maorlen maintient Matilda endormie tant qu'elle peut la nourrir. Autrement dit, de jour, Maorlen vit sur ses réserves. De nuit, quand le lien est établi avec Juliet, le festin commence, une esprit qui rêve en alimentant un autre, comme l'eau courant à travers une ramification de tuyaux. Mais si on remplaçait l'esprit lié à Maorlen par un esprit qui ne peut pas rêver, le transfert serait obstrué et le lien avec le filles brisé. Jacob est mort. il ne peut techniquement pas rêver. Il est la clé. Et la transition entre l'esprit de Matilda par celui de Jacob ne devrait pas choquer Maorlen, de prime abord, puisque Jacob reste dans la même lignée que Juliet.



_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Dernière édition par Jackal le Dim 21 Déc - 14:04 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Déc - 03:37 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 09:39 (2014)    Sujet du message: [Loki] Scénario (Tome 3?) Répondre en citant

Parfait ! Nous attendons cela avec impatience. Tu n'auras qu'à le poster ici et je referais un nouveau post après pour le mettre en valeur.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 12:16 (2014)    Sujet du message: [Loki] Scénario (Tome 3?) Répondre en citant

C'est bien complet, et ça va être bien.
On attend le final, courage. Wink
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:59 (2017)    Sujet du message: [Loki] Scénario (Tome 3?)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com