Association Culturelle Les Spectres

Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 2]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 13:17 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant


Citation:
Paris, hiver 1886

Madame,

Notre brève rencontre à Londres l'été dernier, à l’occasion de la conférence européenne sur les traumatismes psychiques, me laisse un souvenir fort agréable. Le sourire me vient aux lèvres tandis que je repense à l’ardeur avec laquelle vous aviez su défendre votre vision d’une science psychologique en phase avec sa génération, exploratrice de terres encore vierges.
Au détour d’un couloir, vous m’aviez présenté, à mon plus grand plaisir, vos théories sur une catégorisation unifiée des conséquences typiques des traumatismes. Les recherches supplémentaires promises, accompagnées de séances de réflexion avec le Pr. Philippe, ont abouti à une synthèse que je vous laisse le plaisir de découvrir jointe à cette lettre. J'espère que vous pourrez en faire le meilleur usage et reste demandeur d'un retour de votre part à ce sujet.

Si vous me le permettez, je souhaiterais profiter de ce contact pour vous évoquer un cas dont je suis témoin depuis quelques semaines. A ma meilleure mémoire, nos échanges à Londres avaient mis au jour, outre un amour commun pour l'Histoire de France, un goût prononcé pour le travail en collaboration internationale et l’enrichissement culturel inhérent.
Quoi qu’il en soit, il me semble essentiel de travailler à analyser à la meilleure pertinence la situation que je vous expose ci-après.

L'un de mes patients actuels souffre de cauchemars réguliers dont la teneur, bien qu'ordinaire, persiste dans le temps selon un mécanisme qui m'échappe. En effet, le rêveur affirme vivre l'expérience quasi-quotidienne de la même situation, narrant notamment la mort d'un être proche. A cette première description s'ajoute l'apparente faculté de subsister dans un état de semi-conscience, sans laisser toutefois une liberté d'action suffisante à l'altération de l'issue du cauchemar.

Entendez-vous cela ? Je crois disposer ici d’un cas tout à fait propice à une étude en profondeur d’une science des rêves encore inexplorée. Ainsi, je me revois lire Nietzsche et sa « Naissance de la Tragédie » : « Plus d'un sans doute, comme moi, se souvient d'avoir parfois réussi à se dire, pour se donner courage au milieu des périls et des terreurs du rêve : C'est un rêve ! Continuons de rêver ! ». A propos de livres, un ami m’a d’ailleurs procuré un exemplaire tout à fait singulier : « Les Rêves et les moyens de les diriger ; Observations pratiques » (publication anonyme). Il s’agit d’un recueil de recherches portant sur le phénomène cité, retraçant plus de vingt années d’expériences personnelles, réflexions et synthèses : vingt années ! Que ne donnerais-je pour rencontrer l’auteur de ce prodigieux ouvrage afin de profiter avec lui de la mine d’informations fraîches et cryptées qui s’offre à moi aujourd’hui.

Ma lecture, encore incomplète, me laisse toutefois l’amer sentiment que ces pages ne suffiront à m’apporter toutes les clés nécessaires à mes recherches. En effet, il me semble que la compréhension de l’aspect traumatique des rêves est indispensable au déchiffrement du phénomène dans sa globalité. Est-il le reflet absolu d’un événement passé ou peut-il consister en la projection d’une peur enfouie en le for intérieur de l’individu ? Quid de la nature symbolique de l’environnement au sein duquel le rêve prend place ?

Madame, je serais grandement reconnaissant du plaisir de pouvoir profiter de vos connaissances et théories à ce sujet, afin que mes propres réflexions soient garanties d’être orientées de la façon qu’il convienne.

Blabla de politesse.
  



Citation:
Paris, hiver 1886

Madame Gladstone,

Votre lettre qui m'est parvenue aujourd'hui me pousse à apporter un certain nombre d'éclaircissements sans détour quant à mon propos initial.

Je conçois que ma référence au livre si controversé de Nietzsche éveille en vous des sentiments de doute ; en vérité, j'aime à penser que nos méthodes d'étude ont cela de commun qu'elles ne laissent que peu de place à l’hésitation lorsqu’il s’agit d’assembler des sources potentiellement utiles. Je suis convaincu que l’attention portée à des réflexions expérimentales ne pourra jamais nuire aux miennes, leur éventuel caractère erroné ne pouvant que me retarder sans toutefois me corrompre.

Cependant, je dois avouer qu'un sentiment de honte me parcourt à l'écriture de ce message. Vos remarques m'ont fait réaliser l'insuffisance des propos présent dans ma première lettre. Je pensais que notre échange pouvait se satisfaire de l'étude de caractères purement techniques, mais je prends aujourd'hui conscience de l'importance de la réalité des faits.

Pardonnez-moi, Madame Gladstone, mais mon discours d'alors n'était pas tout à fait exact. Vous me demandez si les propos tenus par mon patient sont dignes de confiance. Soyez assurée qu’ils le sont, car cette histoire est la mienne. Tout a débuté le mois dernier, lorsque je fis l'expérience de ce rêve à demi fantastique. Dans un désert de poussière englouti par l'obscurité, nous nous tenions seuls, moi et une femme pour laquelle j'éprouvais alors un amour infini. Entravés par la rigidité d'un scaphandre - bien qu'aucune trace d'eau ne puisse être discernée alentours -, nos corps se mouvaient avec difficulté. Dans un objectif inconnu, nous entreprenions la construction d'un monument, assistés par des machines géantes d'une puissance improbable. Une mauvaise manipulation de ma part conduit alors à un accident épouvantable, puis j'assistai, désemparé, à la chute d'un élément métallique massif sur l'être aimé qui m'accompagnait. Mon cœur fut mis à l’épreuve durant de longues minutes, attendant que la grâce salvatrice du réveil ne me permette de m’évader de cette horreur.

Cette expérience n'était malheureusement que la première d'une série. Plusieurs fois par semaine, la torture reprend. Nous nous retrouvons, seuls au milieu de cet océan de cendres. Nous accomplissons notre tâche jusqu’à l’instant fatidique. Et mon cœur se déchire à nouveau. Il semble cependant que mon esprit se nourrisse de l'expérience des instances passées, car je profite à chaque nouveau rêve d'une connaissance de plus en plus consistante de son déroulement. Privé d'une liberté totale, je ne puis malheureusement pas encore agir de façon suffisante pour empêcher le désastre.

Je crains votre réaction à la lecture de ces nouvelles informations, réalisant que, non, la teneur du rêve que je viens de vous décrire n'a jamais rien eue d'ordinaire. J'espère humblement que vous concevrez que mon amour pour les démarches synthétiques aura conduit à une reformulation des faits.

Enfin, je ne puis conclure cette lettre sans vous avouer ma phobie de la mort, acquise par l'épreuve la plus sombre que mon cœur ait connu. Depuis le décès brutal de ma femme suite à (maladie à déterminer, probablement la tuberculose), la perspective qu'un être cher me soit arraché m'obsède. Chaque anomalie du quotidien se présente à moi comme une tragédie potentielle ; chaque prise de risque m'est inconcevable.

Je suis convaincu que le songe qui me tourmente se nourrit de cette lésion, mais ne parviens pas à saisir la signification exacte de l’allégorie. Quant à parler d'allégorie, d'où l'idée d'un désert stérile, éclairé par un soleil à moitié mort, peut-elle provenir ? Je n'ai jusqu'à présent su dégager aucune piste de la littérature que j'ai parcourue. Peut-être saurez-vous m'en dire plus sur le mécanisme selon lequel une phobie acquise peut hanter l'inconscient d'un individu de façon si intrusive. Je regrette de ne vous avoir transmis ces informations dans le premier temps mais espère pouvoir toujours profiter de votre science en la matière des traumatismes à conséquences chroniques - puissiez-vous m'autoriser à inventer pareille formule.

Blabla de politesse.


_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Dernière édition par Jaze le Jeu 12 Fév - 21:33 (2015); édité 13 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Déc - 13:17 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 21:56 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

MàJ : bon c'est encore un peu brut de forme, évidemment. Cette première lettre est la plus neutre, raison pour laquelle elle est assez courte.

Au passage, est-ce que cela vous semble crédible d'avoir une conférence européenne en 1886 ?
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 17:06 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

La "conférence européenne" ne me choque pas, mais je ne suis pas sûr que ce ne soit pas un peu anachronique quand même.
Tu peux simplement l'appeler "Conférence de Londres" et préciser que le perso y croise des experts de toute l'europe.

Je relève qq tournures bizarres
«pour vous évoquer un », «A ma meilleure mémoire» ; « analyser à la meilleure pertinence la situation » ; «Blabla de politesse. » *

Sinon, ça commence plutôt bien ! Smile


* Je trolle si je veux.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 09:43 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Thomas_D a écrit:
La "conférence européenne" ne me choque pas, mais je ne suis pas sûr que ce ne soit pas un peu anachronique quand même.
Tu peux simplement l'appeler "Conférence de Londres" et préciser que le perso y croise des experts de toute l'europe.


Ok, j'attends d'autres avis et je verrai.

Thomas_D a écrit:

Je relève qq tournures bizarres
«pour vous évoquer un »


C'est vrai que c'est bizarre, cependant si je me réfère à la définition du mot évoquer, je pense que c'est tout à fait français. Mais je note ta remarque quand même.

Thomas_D a écrit:
«A ma meilleure mémoire»


Lisa m'a fait la même remarque, j'ai simplement laissé faute de mieux sur le moment. Je m'étais basé sur le "à ma meilleure connaissance" tiré de l'anglais "to the best of my knowledge", mais... non. Dommage j'aimais bien cette expression :'

Thomas_D a écrit:
« analyser à la meilleure pertinence la situation »


Je comprends que cette formule soit un peu lourdingue en effet.

Thomas_D a écrit:
«Blabla de politesse. »


C'est mon côté synthétique :x

Thomas_D a écrit:
Sinon, ça commence plutôt bien ! :)


Merci ! J'ai eu un peu de mal à me forcer à écrire de façon assez soutenue alors que je m'efforce depuis un certain temps d'alléger mon écriture ! ^^
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Sam 27 Déc - 00:12 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Je pense que sur le niveau de langue tu pars trop sur une vision over-soutenue qui ne s'accorde pas avec la réalité.
Le XIXème est une période récente, on n'est plus sur la préciosité du langage mais sur un mode bien plus sobre (le monde commence à paraître petit, on peut se déplacer vite, on peut envoyer des communications rapides sur de longues distances, le contexte historique est un bon indicateur de la façon dont les gens vont parler. Ici, dis-toi qu'on n'est plus à une époque où le courrier va arriver lentement et où il faut bien charger l'enveloppe d'informations - pense aussi au télégraphe et au besoin de raccourcir les messages pour les simplifier, on est dans une idée du texte qui tient plus du sms que de la Marquise de Sévigné)
Ne tourne pas forcément autour du pot, on cherche à utiliser le mot juste. Et tout ou presque a un mot juste.
Les formulations du début de ta lettre sont quasi parfaites. Si à un moment tu as des doutes sur une formulation possible, rappelle-toi qu'il y a pléthore de textes d'origines sociales ou de métiers différents; tu peux trouver des extraits de correspondances de gens de l'époque dans divers contextes sur le net; les recherches que tu peux être amené à faire pour l'ambiance de l'époque, les lieux ou les événements t'y amèneront assez facilement. Je te le garantis, j'en ai pas mal bouffé pendant que je me documentais sur ma première nouvelle. Wink
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 02:18 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Le style ne m'a pas choqué. J'ai même trouvé ça très agréable.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 09:56 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Merci merci, je vais corriger ces premiers défauts et m'atteler à la suite.

@Luca : ok bien noté.
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 12:48 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Je n'ai pas dit que c'était choquant, c'est même très bien.
Je ne faisais que donner quelques clés d'instinct supplémentaires à flo parce que je sais que récemment il était un peu paumé et hésitant s'agissant de se "projeter" vraiment dans un langage XIXème.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 13:27 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Vraiment très bien retravaillé par rapport à la première version. Aux remarques de Thomas, que je partage, j'ajoute :

"sans laisser toutefois une liberté d'action suffisante à l'altération de l'issue du cauchemar." je n'ai juste pas compris cette phrase, beaucoup trop tarabiscottée à mon goût.

"l’amer sentiment que ces pages ne suffiront PAS à m’apporter"

Sinon, tu peux mettre Naissance de la Tragédie en italique pour plus de clarté.

J'ai trouvé les références aux lectures excellentes. Vraiment. Je n'aurais pas du tout réussi à le faire je pense, et c'est très bien mené. Bref, très bon boulot.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 13:53 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Loreena Ruin a écrit:

"sans laisser toutefois une liberté d'action suffisante à l'altération de l'issue du cauchemar." je n'ai juste pas compris cette phrase, beaucoup trop tarabiscottée à mon goût.


Je veux dire : "il peut contrôler ses actions mais n'arrive quand même pas à modifier la fin du cauchemar". Mais je simplifierai la phrase du coup.


Loreena Ruin a écrit:

"l’amer sentiment que ces pages ne suffiront PAS à m’apporter"


J'ai vu pas mal de négations sans le mot "pas" dans les lettres d'époque que j'ai lues, et je sais que ça se dit, du coup tu es sûre ?


Loreena Ruin a écrit:

Sinon, tu peux mettre Naissance de la Tragédie en italique pour plus de clarté.


J'y ai pensé mais je me suis dit que le personnage n'écrivait pas de mot en italique dans des lettres manuscrites... Cela dit, comme les nouvelles seront in fine (italique ! :p) imprimées dans une police non manuscrite... C'est vrai que ça améliorerait la lisibilité.


Loreena Ruin a écrit:

J'ai trouvé les références aux lectures excellentes. Vraiment. Je n'aurais pas du tout réussi à le faire je pense, et c'est très bien mené.


Merci, du coup je pense que les histoires bizarres qui seront lues ensuite seront trouvées dans le bouquin "Observations pratiques", ça me semble mieux que de faire apparaître un livre occulte de nulle part et en plus il est déjà introduit de façon assez naturelle.
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:08 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Comme les philosophes écrivent des bouquins, comme tout auteur historique, il se peut qu'ils soient restés inconnus ou détestés de leur vivant.
Nietzsche en est un exemple parlant, le wiki précise bien sur la page du philosophe que si son influence sur la philosophie contemporaine est majeure, il n'a pas été très reconnu en son temps.

Et là, du coup, je regarde l'article consacré à La Naissance de la Tragédie. J'en ai mal pour l'auteur ^^
Citation:
La Naissance de la tragédie fut vendue à 625 exemplaires entre janvier 1872 et le 1er août 1878, date de la deuxième édition.

Les réactions à la publication de la Naissance de la tragédie sont très variées. Mais, pour Nietzsche, le résultat général est de ruiner sa réputation académique.

Franz Liszt écrit à Nietzsche ne pas comprendre grand chose à l’hellénisme. Ritschl demeure silencieux, puis finit par écrire à Nietzsche, en réponse à l’insistance de ce dernier. Refusant de juger de la qualité philosophique de l’œuvre, il rejette les thèses de son élève sur l’art et la science. Erwin Rohde se voit refuser la publication d’un compte-rendu.

Un mouvement d’opposition se met en marche : Usener déclare que Nietzsche est fini pour la science et un jeune philologue, Ulrich von Wilamowitz-Moellendorff, se fait le chef de file des critiques, cependant que le compositeur Richard Wagner, voyant dans l’œuvre de Nietzsche une analyse conforme à ses conceptions esthétiques, lui adresse une lettre ouverte.

Selon Charles Andler11, les critiques de Wilamowitz touchent juste lorsque celui-ci dénonce l’utilisation de doctrines allemandes du XIXe siècle (celle de Wagner sur la musique, celle de Schopenhauer sur la volonté) pour comprendre le théâtre et la musique grecs ; de plus l’association d’Euripide et de Socrate est une spéculation qui repose sur une anecdote que rien ne vient confirmer.

Donc pour la citation dans la lettre pas de soucis, en plus ça s'intègre bien, mais par contre dans le contexte historique, ton perso peut passer pour un original, un provocateur ou un snob qui aime se faire l'avocat du diable. ^^
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:10 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Felwynn a écrit:
ton perso peut passer pour un original, un provocateur ou un snob qui aime se faire l'avocat du diable. ^^


Pourquoi pas ^^, ça peut coller :-)
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:15 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Pas de soucis Wink
L'important étant juste de penser à se documenter au maximum quand on évoque des auteurs, des événements ou des technologies, pour les replacer dans le contexte de l'époque. Y a des détails comme ça, c'est tellement inconséquent et pourtant tellement important! X)
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:29 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Oui carrément.
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:32 (2014)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir Répondre en citant

Anthea lui fera surement la remarque du coup dans sa réponse. Un truc du genre "Je m'étonne de trouver une évocation du livre si controversé de Nietsche dans votre lettre..."
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:29 (2017)    Sujet du message: Jaze - Tome 2 - Échos de l'avenir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 2] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com