Association Culturelle Les Spectres

Helensburg, Ecosse, 1884
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 1]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 16:29 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'ai effectué ma relecture sur word : http://www.sendspace.com/file/4av8qr

Pas grand chose à dire, juste quelques petites fautes et qq parties moins claires que d'autres.

Je recopie ici ma conclusion : Globalement fort bien écrit, c’est un récit qui me semble lent… Après 4000 mots, le récit devrait sans doute être plus avancé. Ceci dit, la spécialité d’Anthéa se marie bien avec ce rythme là, et une nouvelle plus longue dans le recueil pourrait apporter un plus.
Donc je n’ai pas grand-chose de méchant à dire. J’attends la suite.

Comme d'hab dis moi si mes commentaires te paraissent clairs.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Sep - 16:29 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 16:41 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Tes commentaires sont parfaits ! Et oui, le rythme est un peu lent, je verrai quand tout sera écrit si je peux supprimer ou raccourcir certains passages. Un détail :

Citation:

Sa seule inquiétude me concernant, bien qu’il n’ait jamais osé me le dire, était de me paraître incompétent.
[D’un seul coup Anthéa se permet un jugement hâtif. Ca pourrait passer si elle le connaissait un peu avant ou si elle fait ce constat au cours de la discussion.]

=> en fait, et je n'ai pas réussi à le rendre, d'où l'incompréhension, elle fait le portrait de Beadle tel qu'elle l'a vu à ce moment là, mais aussi avec tout ce qu'elle a appris sur lui depuis le moment où elle l'a rencontré et la rédaction du rapport (elle dit en effet qu'elle l'a revu par la suite) : ce n'est donc pas un jugement hâtif mais quelque chose qu'elle a bel et bien constaté et découvert après plusieurs années de fréquentation. Je ne sais pas si je suis claire, mais c'était dans cette mesure seulement qu'elle se permet de juger ce personnage.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 20:19 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Pour ma part, ça doit être mon côté non-littéraire à 100% qui me permet d'aimer la lecture sans problème. Si il y a remaniement, je ne demande qu'à lire ^^
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 12:37 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Version retravaillée postée en haut et suite. La suite arrive ce soir puis demain.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Anthony D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 316
IRL: Anthony Da Silva
Sexe: Masculin
Spécialité: Musique
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 16:32 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'aime et j'approuve ! C'est du beau boulot Smile Je n'ai rien à redire.

Moi vouloir suite ! Mr. Green
_________________
"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots."
R. Wagner


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 17:23 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Hop, voici ma deuxième lecture avec commentaires et corrections.
Pas grand chose à dire. Quelques petits scories. Dans l'ensemble c'est mieux, toujours cohérent et intéressant. Mais, à mon humble avis, c'est LENT !
L'élément fantastique est apporté de manière très progressive, c'est intéressant, mais ça manque un peu de mordant à ce niveau là je trouve.
Je ne dis pas que mon avis est objectif bien sur.

En attendant la suite Wink

voici le fichier : http://www.sendspace.com/file/p7qo17


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 18:00 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Tout ce que je peux te dire c'est que ça s'accélère considérablement par la suite (les évènements qui suivent sont résumés par la narratrice sauf la confrontation au surnaturel tout à la fin et un dialogue entre les deux) ; mais je suis tout à fait d'accord pour raccourcir le début !

Cependant, si le début de la nouvelle est ainsi, c'est bien parce que je n'arrivais pas à le faire autrement : si tu pouvais m'indiquer ce qui te semble superflu, et qui pourrait donc être retiré, sans nuire pour autant à la mise en place du personnage d'Anthéa (sa façon excessive de tout analyser est une caractéristique importante de sa personnalité et c'est là l'intérêt d'avoir une psychiatre comme personnage, mais peut-être puis-je le montrer de façon moins grossière, je ne sais pas :-) !!) je suis preneuse !
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 18:14 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

On en reparle quand on aura une version complète ? Ca sera plus simple de voir ce qui peut être mis de côté et ce qui est important dès le départ.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 18:16 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Ça marche.

EDIT : les sauts de ligne c'est juste pour rendre lisible sur le forum, ce n'est pas la mise en forme word.

Sur ce passage :

"À mon grand effroi, ce dernier s’était mis à secouer nerveusement la tête de gauche à droite tandis que je parlais. Derrière moi, Mme Bellay poussa un cri horrifié. En une fraction de seconde, je vis l’expression de mon patient changer. Le garçon qui, quelques instants plus tôt, peinait à me regarder dans les yeux, me fixait désormais d’un air sarcastique, un petit sourire aux lèvres. [très difficile à visualiser : il secoue sa tête mais il fixe Anthéa des yeux ?]"

Il y a un succession : il secoue la tête, change d'expression, puis la regarde. Cela ne me semble pas si compliqué.

"« Il » (Je ne raffole pas de ces guillemets. Utilise plutôt une périphrase) " je veux bien : tu m'en trouves une ?

"[Je me permets de glisser que ce phénomène n'est pas vraiment si inédit que ça pour le lecteur du 21ème siècle qui risque en plus de se demander pourquoi Anthéa est si emballée, voire incrédule, alors qu'aucun élément surnaturel n'est 'vraiment' esquissé dans ton récit.] " à l'époque où anthéa raconte cela, c'est inédit et nouveau (pas encore théorisé) donc normal qu'elle soit incrédule.

", psychiatre modeste d’un asile de province ? [c'est un peu, voire plus qu'un peu condescendant]" je peux le moduler, mais mon personnage n'est pas parfait, c'est une aristocrate malgré tout.

"Il roule les « r » comme un vieil écossais ! [les jeunes écossais en faisaient autant à cette époque, non ?]" : "comme un vieil écossais" caractérise une façon de rouler les "r" particulière, mais je préciserai.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Dernière édition par Loreena Ruin le Dim 14 Oct - 16:30 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:30 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'ai posté le word de la troisième version de la nouvelle. Il ne manque plus que la fin (environ 3 pages).

EDIT : je précise que la version postée contient les corrections suite aux commentaires de Thomas, ainsi que la suite de la nouvelle.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Anthony D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 316
IRL: Anthony Da Silva
Sexe: Masculin
Spécialité: Musique
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 18:22 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'aime beaucoup les différentes incursions dans les pensées contemporaines de l'écriture de la nouvelle. Ce qu'elle pense de Beadle rétrospectivement, quand elle dit certaines choses sur son état de l'esprit de l'époque en prenant le présent de l'écriture comme référent. Ca renforce le côté journalistique et ça rend le personnage plus présent et attachant, je trouve.

Tu évoques pour la première fois le fait que ce soit un accent écossais PENDANT la discussion avec le fantôme. Peut être serait il plus efficace de garder juste le côté "rustique" sans préciser, et d'avoir la révélation de l'accent écossais seulement après, pendant la discussion avec Beaddle ? Cela pourrait jalonner les révélations ?

Vraiment aucun cas de dédoublement de la personnalité n'avait été enregistré à l'époque ?

Le personnage de Beaddle est sympa ! Mr. Green

Quand tu dis que James a dilapidé sa fortune en filles de joies et en partie de chasses, j'ai un petit doute tout bête : Une partie de chasse coûte t elle à ce point cher ?

"[...]parents tout en comprenant leur décision, et l’espoir qu’il mettait en leurs croyances dans un moment critique comme celui-ci. " La virgule avant le "et" est facultative puisque c'est déjà un séparateur, non ?

"Son sourire se transformait lentement en une plaie béante, qui finissait par lui fendre le visage en deux" Ici je ne vois pas non plus l’intérêt de la virgule.

Et voilà ! En tout cas, j'ai vraiment beaucoup aimé. Preuve en est que j'attends la suite avec impatience ! Smile

EDIT : Je pense que tu aurais moyen de mettre un peu plus en avant l'aspect épouvantable des asiles d'aliénés de l'époque. Ça collerait avec le côté fantastique en plus. C'était pas la montagne du fun les hospital d'aliénés ! Razz
_________________
"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots."
R. Wagner


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 19:15 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Oui... mais ça rallongerait encore quelque chose qui est déjà long...
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 10:45 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Bon alors, pour les sceptiques : le TDI, trouble dissociatif de la personnalité, n'a été clairement théorisé qu'en 1994, même si le docteur janet avait dès la fin du XIXème (peu après la nouvelle d'Anthéa en fait) fait son étude sur les troubles dissociatifs, qui sont diverses et variés et ne comptent pas encore celui de la personnalité puisqu'en effet, à l'époque, même si le scepticisme médical avait permis d'éloigner certaines croyances des siècles précédents, en tout cas chez les médecins, on en savait très peu sur la chose, d'autant plus que les TDI ne représentent qu'1% des cas de troubles dissociatifs, c'est donc RARE.

Aujourd'hui, avec tous les films qui ont été fait la dessus et les bouquins, ça nous parait tout à fait commun, mais remettez-vous à la place de gens du XIXème siècles qui n'avaient même pas encore le téléphone, les informations mettaient énormément de temps à circuler, même si on pouvait avoir entendu parler de certains phénomènes, comme rien n'était sûr à l'époque et que ça posait des problèmes sur la question de l'âme etc, dans une Angleterre encore très croyante, ça ne devait pas être évident d'en parler.

Wikipédia nous dit par ailleurs qu'avant le XIXe siècle, des individus qui montraient des symptômes similaires pensaient être possédés par des esprits. Un très fort intérêt pour le spiritualisme, la parapsychologie et l'hypnose s'ensuit durant le XIXe siècle et au début du XXe. Donc, d'une la réaction des Bellay se justifie, l'incompétence de Beadle aussi. Après, Anthéa le dit d'ailleurs et cette idée est suggérée à la fin de la nouvelle (voir le scénario), des collègues à elle connaissent de tels phénomènes, ou les ont observés.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 11:51 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Total approval.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 21:16 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Je n'ai aucunement été gêné par le TDI. Je fais pleinement confiance à tes connaissance.

J'attends la fin, mais pour l'heure, je suis très content.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:15 (2017)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 1] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com