Association Culturelle Les Spectres

Helensburg, Ecosse, 1884
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 1]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Dim 1 Juil - 20:30 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Nouvelle en entier V1 : http://www.sendspace.com/file/0iulim

Nouvelle en entier V2 : http://www.sendspace.com/file/xx3362

Nouvelle en entier V3 : http://www.sendspace.com/file/jr5hfq
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Dernière édition par Loreena Ruin le Mer 31 Oct - 18:27 (2012); édité 16 fois
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Juil - 20:30 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Dim 1 Juil - 23:57 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Lu et approuvé.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun 2 Juil - 11:46 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'approuve carrément.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 2 Juil - 16:18 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Euh c'est un peu déplacé cette image vu le contexte d'origine du screen non?
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 08:09 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Je recharchai mon vieux "Jackal Approves" et je suis tombé dessus. Je l'ai juste pris pour sa tronche de kéké. Sinon, le fait que j'approuve, me pousse à demander: mais que va-t-il se passer? Lisa va-t-elle aussi poster le scénario de son histoire, ou va-t-elle nous maintenir dans un suspens insoutenable le temps de poster au compte-goutte les ficelles de la première aventure d'Anthéa Gladstone?
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 09:05 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

En fait j'ai pas eu le temps d'écrire le scénard j'essaye de faire ça vite (genre ce soir)
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 10:44 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

As you wish ^^.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 12:40 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Une belle entrée en matière ! C'est vrai que ça donne envie de lire la suite. Mais pas de scénario... Est-ce le fameux problème du cordonnier mal chaussé ? hihihi Razz

J'ai noté quelques choses :
"dans LE vide"
"Ne vous accaparez pas, Madame." => Je ne comprends pas le sens du verbe placé là... Désolé ^^ J'ai beau regarder les sens usuels, je ne comprends pas.
"Edinburgh et à Londres" => l'un en anglais, l'autre en français. Helenburg est d'ailleurs en anglais aussi.
"squizophrénie" => schizophrénie ? A moins que la première orthographe ait été avec un "Q".
"ni vous expliquer ce qu’A votre fils sans l’avoir vu"
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 12:59 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Non, dans ce contexte, le cordonnier mal chaussé serait un écrivain qui lit de la merde. Là, c'est juste qu'à mon avis, Lisa a déjà son scénario en tête ou en a des notes, mais pas écrites au propre. Je dis ça parce que c'est un peu mon cas ^^
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 13:18 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Je faisais référence au fait qu'elle soit chargée de nous donner les deadlines mais qu'elle ne les respecte pas Wink Mais je n'avais pas non plus de scénario écrit, d'où l'incohérence probable de celui que j'ai placé sur le forum.
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 14:33 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Je ne vois pas en quoi je ne tiens pas les dead lines : ma nouvelle a été postée dimanche, comme prévu. Pour moi le scénario est moins "urgent"... par ailleurs, je savais que ces dead lines seraient dures à tenir pour moi, mais ce n'était pas une raison pour ne pas donner une dynamique au reste du groupe.

Si je faisais tout en fonction de moi et de ma façon de travailler, les dead lines seraient très différentes ! Là, il s'agit d'un travail en commun, avec certaines exigences qui nous sont à tous imposées par le Bureau, le responsable du pôle Littérature et (pour l'univers) par Jackal : ce n'est pas moi qui décide de tout, je ne fais que des propositions que vous êtes en mesure d'accepter ou de refuser. Et je trouve ça tout à fait normal.


EDIT : Krapox, merci de tes remarques. J'ai francisé tous les noms... mais obligatoirement il me semble, certains noms de ville resteront "anglais" (là je pense à Glasgow, par exemple). Je n'ai pas retrouvé LE vide (sans jeu de mot débile ><) mais je le corrigerai !
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 15:49 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

N'empêche que je veux savoir ce qui se passe. Alors il nous faut un scénar'! il nous faut notre dose! sinon on meurt! Shocked
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 19:59 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

C'est au début de la nouvelle :
"— Surtout ne croyez pas que c’est un mauvais garçon... pas du tout. Il a toujours été gentil. Il aimait lire et étudier, vous voyez ? Mais il a changé depuis quelques mois, il est devenu... distant. Je ne le reconnaissais plus... Il ne nous disait presque plus rien, il passait son temps à regarder dans vide, assis sur le muret devant la maison. Parfois, il partait on ne sait où pendant des heures. Il n’allait plus à l’étude avec le curé ; lui qui aimait tant les livres, et voulait devenir précepteur ! "

Sinon => ctrl+F Wink
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 20:16 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

Scénar posté. Je préviens : il s'agit d'un résumé détaillé sur lequel je vais me baser pour rédiger, c'est donc long et ennuyeux, avec tous les moments clefs de l'intrigue.

EDIT : j'ai revu la ponctuation pour les répliques de Mme Bellay, histoire de rendre ça un peu plus dynamique. Les points de suspension, c'est cool, mais à haute dose, c'est vite chiant.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Anthony D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 316
IRL: Anthony Da Silva
Sexe: Masculin
Spécialité: Musique
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû - 17:16 (2012)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884 Répondre en citant

J'ai lu ! J'aime j'aime j'aime ! Voilà ce que je propose ! Very Happy (même si j'ai tout supprimé sans faire exprès, mais tu vas tout reposter, hein ? xD )

qu’elle me donnait, cherchant à distinguer le pathologique des comportements, disons, « classiques », quoi que déroutants pour la mère de famille qu’était Mme Bellay. : "Disons" n'est pas très écrit. le "classique" entre guillemets suffit à montrer la réserve de Loreena sur ce terme


Après avoir brièvement rassuré sa femme, il lui expliqua d’un air détaché que Donan venait d’avoir une « crise » et qu’elle ne pouvait pas le voir. Il me dévisagea ensuite, ainsi que Nathan qui m’accompagnait, avec ce mépris qu’ont parfois les gens modestes pour les individus d’une classe plus élevée. Mme Bellay voulut lui expliquer qui j’étais, mais il l’interrompit en disant : « Je sais qui elle est. Tu n’aurais pas dû ramener cette femme ici ; personne, et surtout pas les gens comme elle, n’a à se mêler de nos affaires ». : Je m'étonne qu'un homme qui s'offusque de la classe social d'Anthea ne fasse pas de remarque sur le fait que ce soit une femme médecin. Surtout si tu précise après qu'il a les idées étroites.

Le docteur Beadle, un médecin d’origine anglaise d’une cinquantaine d’année et usé par le métier, sembla surpris de me voir arriver dans son établissement. : Je pense que tu peux couper cette phrase en deux, ou la reformuler.

Il me connaissait de nom, et m’accueillit cordialement, presque sans la méfiance à laquelle j’étais habituée et avec une certaine indifférence qui m’étonna. : Elle est si connue que ça ?

Aujourd’hui, je comprends mieux ce personnage déprimé auquel j’ai souvent eu à faire par la suite ; il n’était pas incompétent — sans doute avait-il même brillé en son époque — il était juste dépassé. La psychiatrie telle qu’il l’avait connue était en train de changer radicalement ; on ne concevait plus les patients de la même manière et les techniques de soins avaient évolué très rapidement au cours des dernières années. Nombreux étaient ceux de l’ancienne école qui, comme lui, avaient renoncé à se mettre au goût du jour alors qu’ils approchaient de la retraite. Mais en 1884, jeune et fraichement diplômée, je peinais à comprendre cette position. : J'aime ce genre d'incursion dans le présent de l'écriture. Ça donne de la force au côté "mémoires" de ce genre de nouvelle.

Le docteur m’avoua que ses convictions de médecin étaient ébranlées par ce cas, unique en son genre, disait-il, et qu’il en arrivait à se demander s’il ne s’agissait pas d’un phénomène de... possession. : Ca m'étonne qu'il en arrive à cette hypothèse. C'est un rationaliste, non? Et il est conscient d'être dépassé par la psychiatrie récente. Je pense que confesser des doutes sur la possession a le double inconvénient de donner la réponse au mystère de l'histoire trop tôt, et de faire de ce personnage de psychiatre un superstitieuse qu'il ne devrait, à mon avis, pas être.

Donan avait été considéré comme trop dangereux pour rester au contact des autres ; il était enfermé dans une pièce vide, à l’exception d’un lit sur lequel il était attaché par les poignets et les chevilles. J’avais beau savoir qu’il "n’avait que 16 ans", je me souviens avoir été longtemps hantée par cette vision de ce garçon, si jeune, ainsi entravé. : Je ne vois pas en quoi savoir qu'il avait 16 ans amoindrit l'horreur de la scène. Je pense que tu peux reformuler avantageusement pour renforcer le glauque de la scène. Tu passe peut être un peu vite dessus pour une nouvelle à tendance horrifique. Profite de la première personne pour bien montrer que cette scène a choqué Anthea en t'attardant un peu dessus, qu'en dis tu ? En plus ça montre son côté sensible et fait un bon contre poids au fait qu'elle sont très carrée par ailleurs.

M. Bellay et lui ne s’appréciaient sans doutes guère auparavant, et maintenant que Donan avait des ennuis, que les médecins disaient qu’il n’était pas « normal », son père devait être conforté dans l’idée que ce fils, qui ne lui ressemblait pas, était juste bon à lui causer des ennuis. : Phrase un peu longue et lourde.

Le docteur Beadle parla avec lui en premier, lui demandant ce dont il se souvenait du jour où il avait fugué : le garçon se rappelait avoir été dans sa chambre après le repas et s’être
apprêté à se coucher. [Il pourrait manquer un "puis"] Il y avait comme « un trou noir » dans sa tête, jusqu’au moment où les policiers l’avaient arrêté dans la rue. Il ne savait pas comment il était arrivé à Helensbourg, ni pourquoi ses vêtements étaient déchirés et couverts de boue.

— Vous voyez, fit Beadle en se tournant vers moi.

Comme j’acquiesçais simplement de la tête, il se tourna à nouveau vers son patient : : deux fois "tourna"
_________________
"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots."
R. Wagner


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:14 (2017)    Sujet du message: Helensburg, Ecosse, 1884

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Nouvelles -> Nouvelles [Tome 1] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com