Association Culturelle Les Spectres

Tome 2 - Scénario [Jaze]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Scénarios -> Scénarios [Tome 2]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 10:09 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Coucou,

J’ai eu une idée pour une histoire, comme ça. Et finalement, je me suis dit qu’en l’adaptant un peu, ça pourrait coller avec Ashcroft. Du coup, je vous en parle ici pour sonder un peu. Je préviens, c’est un peu spécial, donc essayez de ne pas vous braquer dès le début Very Happy. De plus, c’est encore peu précis, mais je vous décris l’idée.

Début : rêve

La nouvelle débute par une maintenance sur une base lunaire par deux cosmonautes (dans les environs 2050, on est dans une technologie actuelle, c’est juste un bâtiment sur la Lune). Le rêveur est l’un des deux cosmonautes.
En gros, le rêveur perd plus ou moins la vue en même temps qu’il entend le second hurler et appeler à l’aide. Le rêve se finit sur une scène d’horreur dans la folie, avec la femme du rêveur qui meurt en genre se faisant éventrer par un gros truc.
Fin du rêve.

1900

On retrouve ensuite le personnage principal de la nouvelle (celui qui a rêvé au début, sans comprendre grand chose), probablement Allemand et disons psychologue, aux alentours de l’année 1900 je pense (avant la fermeture de l’institut mais le plus proche possible de la Première Guerre Mondiale).
Celui-ci travaille pour l’institut, sur tout ce qui a trait à la folie, et trouve durant ses travaux un manuscrit (découverte à développer) qu’il s’empresse de lire.

En fait, le manuscrit regroupe plusieurs témoignages à des époques différentes (entre 1600 et 1850 je pense), mais semble écrit par la même personne.
Chaque histoire est basée sur le même principe : un homme n’arrive pas à gérer une situation, fait des choses horribles pour la surmonter et fini par basculer dans la folie, dans des scènes d’horreur plus ou moins saupoudrées d'occulte (avec des côtés Shining). Bien sûr, cette partie est vraiment à développer mais constitue la majeure partie de la nouvelle.
La nouvelle alterne donc les phases de lecture du manuscrit et les phases d’enquête de la part de notre personnage principal (réelle enquête ou réflexion intérieure sur ce qu’il vient de lire). Les enquêtes/réflexions commencent à mener à une explication rationnelle jusqu’à la lecture du dernier manuscrit.

Dernier manuscrit : base lunaire Oneiros

Ce manuscrit constitue une sorte de journal de bord de notre cosmonaute de l’introduction. Le manuscrit est très flou, on comprend juste qu’il est blessé physiquement et mentalement, qu’un homme lui rend souvent visite et qu’ils échangent sur différents sujets. Aucune mention d’éventuels autres survivants. On comprend également que chaque journée se termine par un cauchemar dans le noir. Cependant, le personnage continue d'écrire dans le journal jour après jour, comme si rien ne s'était passé.
Le dernier jour du manuscrit, le personnage raconte qu’il est allé à la rencontre de son fameux visiteur et qu’il l’a trouvé en compagnie… de sa femme (elle du narrateur), qui était morte et qu’il semble avoir ressuscitée ou recréée (on comprend cela à l’aide de petits détails à chaque jour du manuscrit).
Là apparaît un second visiteur qui essaye de détruire moralement le personnage en lui montrant l’horreur de son action (on commence à comprendre que les deux visiteurs sont un peu dans sa tête de taré). Globalement, ça se finit par le personnage qui assassine sauvagement (j’ai dit sauvagement, avec des têtes coupées et tout) ses deux « visiteurs », puisqu’ils viennent de découvrir ce qu’il tentait de cacher. Ceux-ci ne meurent pas et tout ça se transforme en une joyeuse scène d’horreur dans le noir avec un personnage qui pète un câble.

Fin : retour en 1900

Après la lecture de ce dernier manuscrit, notre personnage principal, qui ne comprend pas la moitié des termes utilisés, se rend compte qu’il s’est complètement trompé : le manuscrit ne correspond pas à une affaire résolvable puisque le dernier manuscrit n’a aucun sens. Il semble qu’il ait plutôt été écrit par un écrivain fou et de mauvais goût. Le personnage principal décide donc de brûler le manuscrit pour éviter qu’un autre enquêteur ne s’y intéresse à tort.
La nouvelle se termine par la visite de notre personnage principal à sa fille qui est à l’hôpital, atteinte d’une grave maladie.

Voilà en gros l’idée. Encore une fois, tout ça reste à préciser et améliorer. Et on peut facilement imaginer qu'il y ait une suite.
N'hésitez pas si vous avez des questions ou remarques (tout n'est peut-être pas très clair).
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Dernière édition par Jaze le Jeu 20 Nov - 11:24 (2014); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Sep - 10:09 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 10:50 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Salut Flo,

J'aime beaucoup l'idée de mélanger les époques. C'est original pour un projet Ashcroft, encore qu'un peu risqué.
Le problème c'est que je n'ai absolument pas pigé l'histoire. Que s'est-il passé ? D'où vient le manuscrit ? Qu'est-ce qu'il en comprend ou n'en comprend pas ? Qui est l'astronaute, qui sont ses visiteurs ?
Moi, perdu !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 11:46 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Salut Thomas,

Désolé si je n'ai pas été assez clair.

Je ne sais pas d'où viendrait le manuscrit, mais peu importe, il entrera d'une manière ou d'une autre en possession du personnage principal, qui commencera à le lire et l'étudier.

Comme je l'ai écrit, chaque histoire du manuscrit est basée sur le même principe et finit dans la folie (d'une manière générale, la folie et la peur sont le fil rouge de la nouvelle). Ce qui est raconté est parfois fantastique, mais comme c'est écrit, le personnage principal part sur l'hypothèse de la folie des écrivains et essaie de comprendre cette folie (on va crescendo dans l'échelle d'horreur/folie). La seule chose vraiment bizarre, c'est le fait que les histoires soient racontées à la première personne alors que le manuscrit semble être écrit par la même personne.
Le personnage principal essaye donc de comprendre, d'une part, d'où vient la folie de chacun, d'autre part, pourquoi le manuscrit a été écrit par la même personne.
Je n'ai pas encore trouvé exactement ce qu'il en comprendra, mais ce qui est important, c'est qu'il trouvera un lien entre toutes les histoires et arrivera à une explication rationnelle. Il dissertera beaucoup sur la folie, le but est de montrer ce qui a pu faire péter un câble aux différents personnages. Or, il est plus ou moins à côté de la plaque puisqu'il s'agit plutôt d'une histoire qui se répète dans des contextes différents (d'où ma référence, en guise d'exemple, à Shining, si je ne dis pas de bêtise).

Enfin, il lit le dernier témoignage qui, d'une part, semble complètement irrationnel (inutile de vous dire qu'une base lunaire, ça ne parle pas trop à un érudit du début 20ème), d'autre part, semble être la suite du rêve qu'il a eu. Au final, il fait un peu preuve de "déni" et conclut que le manuscrit est un non-sens fictif depuis le début, et non pas une véritable affaire à résoudre. Il décide donc de le brûler.

La nouvelle se termine sur le personnage principal qui vient visiter sa fille à l'hôpital (cliffhanger). Ceci amorce en fait une histoire analogue aux précédentes, que le personnage principal ne voit pas puisqu'il est très affecté moralement par la maladie de sa fille.

Le cosmonaute est "juste" un personnage d'une histoire du manuscrit, comme il y en a d'autres. J'ai développé davantage cette partie dans mon résumé car elle marque un tournant dans la conclusion (scène la plus folle de toutes les histoires, sujet de la mort/résurrection). Cependant, tous les personnages des différentes histoires sont sont plus ou moins liés par des détails à notre personnage principal.
Les "visiteurs" sont deux personnages que s'imagine le cosmonaute (appelons-le A). Son journal de bord est très flou, mais l'idée c'est qu'il a pété un câble et qu'il est resté plus ou moins tout seul sur la base a essayé de ressusciter sa femme. Il croit qu'un homme B lui rend visite tous les jours pour prendre des nouvelles et discuter. Quand A se rend compte que B a vu qu'il avait ramené sa femme, un autre visiteur C apparaît et correspond à une partie mauvaise de A. Ce dernier assassine B et C et ça se finit comme un cauchemar. Tout ça est plus ou moins dans sa tête, sauf que ce n'est pas évident au début puisqu'il s'agit de témoignages.

Bien sûr, il y a une bonne part de fantastique dans tout ça. L'idée est que ça doit transpirer la folie et l'horreur un peu partout, sauf dans les parties "époque Ashcroft", où en fait le personnage principal tisse des liens entre les différentes histoires, mais oublie la sienne qui fait partie du cycle (ce qu'on comprend grâce au fait que le personnage principal a rêvé une histoire qui n'a pas encore eu lieu, et au fait qu'il semble lui aussi faire face à une situation désespérée). Le coeur de la nouvelle est évidemment encore à développer.

J'espère que c'est plus clair ainsi.
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 12:29 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Ok. Je comprends mieux.
Mais du coup on n'a pas d'explication sur le comment de la "première personne" dans le livre si je comprends bien. Un peu dommage.
Ensuite, le résumé est peu parlant sur la manière dont le lecteur (nous) va comprendre que le protagoniste entre lui-même dans le cycle des histoires horribles du livre qu'il a trouvé.
Mais bon, en gros j'ai compris de quoi il retourne. Wink

Le principe de la mise en abîme, c'est excellent. Mais c'est po facile ! Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 12:32 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Thomas_D a écrit:
Mais du coup on n'a pas d'explication sur le comment de la "première personne" dans le livre si je comprends bien. Un peu dommage.


C'est vrai, c'est à développer mais il faut que j'y réfléchisse. De même pour les explications rationnelles des différentes histoires du manuscrit.

Thomas_D a écrit:
Ensuite, le résumé est peu parlant sur la manière dont le lecteur (nous) va comprendre que le protagoniste entre lui-même dans le cycle des histoires horribles du livre qu'il a trouvé.


Le principe, c'est de semer suffisamment d'indices pour que le déclic se fasse à la fin, mais pas trop pour ne pas prendre le lecteur pour un abruti. Et c'est pas facile à faire, c'est clair, mais je suis prêt à relever le défi.

--

En tout cas, merci pour ton avis :)
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 13:39 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Je n'approuve pas du tout la fin qui va à l'encontre du principe de la publication.

En effet, qu'un homme du XIX eme rêve d'une mission lunaire future, c'est génial, ça sera l'éclate de décrire comme il perçois tout ce qu'il voit et auquel il ne comprend rien! Vraiment une super idée!

Par contre, les nouvelles d'Ashcroft sont supposées être les versions romancées des rapports des agents, retrouvés dans des cartons à notre époque. Il serait donc tout à fait incohérent de subitement trouver un journal concernant une mission qui n'a pas encore eu lieu!
Si tu réabordes la mission dans la nouvelle, il faudra donc l'amener d'une autre manière...
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 14:40 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Dans mon idée, le journal de bord du cosmonaute est effectivement présent dans le manuscrit lu par le personnage principal en 1900 (et qui se retrouve donc dans les "cartons").

Comment peut-il s'y trouver ? C'est une partie fantastique/occulte de la nouvelle, c'est ça qui est très bizarre. Il y a une idée de cycle, les histoires se répètent dans le passé, l'avenir, le présent, en continu, avec des causes communes (que le personnage principal interprétera mal au contraire du lecteur).
C'est peut-être mal expliqué dans mon résumé, mais rien ne dit que la mission lunaire va avoir lieu. C'est une projection dans l'avenir dont l'origine est inconnue, et qui semble ne pas avoir beaucoup de sens au début.

Voilà comment je voyais les choses.
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 22:09 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Oki comme ça moi ça me va. Perso j'approuve.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 12:19 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Je ne suis absolument pas fan de l'idée d'intégrer des passage futuristes dans Ashcroft. C'est personnel, certes, mais j'avais déjà exprimé une forte inquiétude quand Luca m'avait parlé, pour son histoire, d'une race alien. Et là, en plus du fait d'intégrer une station lunaire, je n'aime pas l'idée de suivre un personnage qui va juste lire des histoires sans que ça ne mène nulle part. Je veux dire, le personnage principal, si je comprends bien, c'est juste un gars qui va lire le manuscrit, fermer le bouquin en se disant que c'est de la mauvaise littérature, il va bruler le livre sans chercher à faire un lien entre ses rêves et ses lectures et mettre un point final à son histoire en sifflotant? Je vais relire, mais à la deuxième lecture, c'est encore ce que je comprends.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 12:33 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Il faudrait, je pense, que tu concentres l'enquête de ton personnage sur les histoires antérieurs à son époques car si il se dit qu'il existe un lien entre ses rêves et les écrits, il pourrait se dire que le manuscrit est là pour l'aider, l'avertir sur ce qui s’apprête à lui tomber sur la courge, avec, en plus, dans le monde réel, des événements étranges qui se produisent. Parce que bon, question ambiance, l'idée originale, okay, c'est sympa, mais niveau intérêt, je n'en trouve pas.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 10:15 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Je ne comprends pas où tu veux en venir loki...
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 11:47 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Bah je sais pas, juste que j'aime pas l'idée d'inclure des visions de cosmonautes et de cité lunaire humaine dans Ashcroft. Ce que je dis aussi, c'est qu'il serait mieux que vu que le manuscrit raconte des faits passés qu'ont vécu des gens avant le personnage principal de l'histoire, ces événements narrés dans les pages du manuscrit pourraient avoir une incidence sur la vie du lecteur, ce qui le pousserait à enquêter plus avant.

Si c'est un enquêteur d'Ashcroft ou un gars qui bosse en collaboration avec Ashcroft, il faut que cette histoire apporte quelque chose à l'univers d'Ashcroft. Telle que l'histoire est vendue, ça pourrait être une nouvelle totalement à part. Et surtout ce qui me dérange c'est ça:

"Le personnage principal décide donc de brûler le manuscrit pour éviter qu’un autre enquêteur ne s’y intéresse à tort."

Non, non, non! Pourquoi? Alors okay, il ne croit pas à cette histoire, mais qui est-il pour se dire qu'il va détruire une preuve sans même avoir déterminé l'authenticité du manuscrit? Même la preuve d'une supercherie reste une preuve et quand on a une preuve, une pièce à conviction, on la conserve, et surtout, on la fait étudier par quelqu'un qui s'y connait.

Cependant, j'aime l'idée de l'histoire dans une histoire, mais j'ai la sensation qu'on a affaire à une histoire qui, au final, n'a aucun lien avec Ashcroft.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:20 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Voilà, il y a du bon, et je ne pense pas que ce soit un prétexte pour refuser le scénario...

Je suis un peu surpris (désagréablement) par ta réaction, toi qui d'habitude es prêt à partir en croisade au nom de la liberté d'écriture...
Si nouvelle il y a elle ne sera sans doute que dans le tome 3... à moins que flo ne l'écrive en deux temps trois mouvements (ce qui serait plus inquiétant qu'autre chose, comme pour n'importe qui). Alors réfrénons les réactions épidermiques (je laisse ça au making francophone comme dirait Usul) et discutons des aménagements possibles pour rendre la nouvelle plus viable dans le bg d'Ashcroft.

Dans la mesure où on est dans le paranormal, à fortiori dans la mesure où on est dans un univers à tendances lovecraftiennes, je trouve justement l'idée de la mission lunaire géniale.
A ceci près que pour moi rien ne doit être dit clairement à ce sujet; je pense que la bonne idée du scénario c'est cette projection dans l'avenir, et la mission vue par les yeux d'un homme qui vit en 1900; qui n'a pas de mots pour décrire ce qu'il voit. Qui est horrifié par le paysage sombre et dévasté devant lui, par des êtres blancs et raides plus trapus que des hommes, qui lui semblent monstrueux avec leur oeil géant (la visière) et leur façon de communiquer cacophonique... bref; il y a de quoi faire une nouvelle sympa et de manier habilement la description pour accompagner le perso dans sa peur et ne comprendre qu'à la toute fin que les scènes qu'il voit sont plausibles et qu'il s'agit d'une mission spatiale.
Pour comprendre le délire je vous laisse en spoiler la nouvelle Le Dragon de Ray Bradbury (merci Lisa pour la saine lecture Smile) elle fait l'équivalent de deux pages et illustre parfaitement de quoi je parle Wink

Citation:
LE DRAGON



Le vent de la nuit faisait frémir l’herbe rase de la lande ; rien d’autre ne bougeait. Depuis des siècles, aucun oiseau n’avait rayé de son vol la voûte immense et sombre du ciel. Il y avait une éternité que quelques rares pierres n’avaient, en s’effritant et en tombant en poussière, créé un semblant de vie. La nuit régnait en maîtresse sur les pensées des deux hommes accroupis auprès de leur feu solitaire. L’obscurité, lourde de menaces, s’insinuait dans leurs veines et accélérait leur pouls.

Les flammes dansaient sur leurs visages farouches, faisant jaillir au fond de leurs prunelles sombres des éclairs orangés. Immobiles, effrayés, ils écoutaient leur respiration contenue, mutuellement fascinés par le battement nerveux de leurs paupières.
À la fin, l’un d’eux attisa le feu avec son épée.
- Arrête ! Idiot, tu vas révéler notre présence !
- Qu’est-ce que ça peut faire ? Le dragon la sentira de toute façon à des kilomètres à la ronde. Grands Dieux ! Quel froid ! Si seulement j’étais resté au château !
- Ce n’est pas le sommeil : c’est le froid de la mort. N’oublie pas que nous sommes là pour...
- Mais pourquoi, nous ? Le dragon n’a jamais mis le pied dans notre ville !
- Tu sais bien qu’il dévore les voyageurs solitaires se rendant de la ville à la ville voisine...
- Qu’il les dévore en paix ! Et nous, retournons d’où nous venons !
- Tais-toi ! Écoute...

Les deux hommes frissonnèrent.
Ils prêtèrent l’oreille un long moment. En vain. Seul, le tintement des boucles des étriers d’argent agitées, telles des piécettes de tambourin, par le tremblement convulsif de leurs montures à la robe noire et soyeuse, trouait le silence.

Le second chevalier se mit à se lamenter.
- Oh ! Quel pays de cauchemar ! Tout peut arriver ici ! Les choses les plus horribles... Cette nuit ne finira-t-elle donc jamais ? Et ce dragon ! On dit que ses yeux sont deux braises ardentes, son souffle, une fumée blanche et que, tel un trait de feu, il fonce à travers la campagne, dans un fracas de tonnerre, un ouragan d’étincelles, enflammant l’herbe des champs. À sa vue, pris de panique, les moutons s’enfuient et périssent piétinés, les femmes accouchent de monstres. Les murs des donjons s’écroulent à son passage. Au lever du jour, on découvre ses victimes éparses sur les collines. Combien de chevaliers, je te le demande, sont partis combattre ce monstre et ne sont jamais revenus ? Comme nous, d’ailleurs...
- Assez ! Tais-toi !
- Je ne le redirai jamais assez ! Perdu dans cette nuit je suis même incapable de dire en quelle année nous sommes !
- Neuf cents ans se sont écoulés depuis la nativité...
- Ce n’est pas vrai, murmura le second chevalier en fermant les yeux. Sur cette terre ingrate, le Temps n’existe pas. Nous sommes déjà dans l’Éternité. Il me semble que si je revenais sur mes pas, si je refaisais le chemin parcouru pour venir jusqu’ici, notre ville aurait cessé d’exister, ses habitants seraient encore dans les limbes, et que même les choses auraient changé. Les pierres qui ont servi à construire nos châteaux dormiraient encore dans les carrières, les poutres équarries, au cœur des chênes de nos forêts. Ne me demande pas comment je le sais ! Je le sais, c’est tout. Cette terre le sait et me le dit. Nous sommes tout seuls dans le pays du dragon. Que Dieu nous protège !
- Si tu as si peur que ça, mets ton armure !
- À quoi me servirait-elle ? Le dragon surgit d’on ne sait où. Nous ignorons où se trouve son repaire. Il disparaît comme il est venu. Nous ne pouvons deviner où il se rend. Eh bien, soit ! Revêtons nos armures. Au moins nous mourrons dans nos vêtements de parade.

Le second chevalier n’avait pas fini d’endosser son pourpoint d’argent qu’il s’interrompit et détourna la tête.

Sur cette campagne noire, noyée dans la nuit, plongée dans un néant qui semblait sourdre de la terre elle-même, le vent s’était levé. Il soufflait sur la plaine une poussière qui semblait venir du fond des âges. Des soleils noirs, des feuilles mortes tombées de l’autre côté de la ligne d’horizon, tourbillonnaient en son sein. Il fondait dans son creuset les paysages, il étirait les os comme de la cire molle, il figeait les sang dans les cervelles. Son hurlement, c’était la plainte de milliers de créatures à l’agonie, égarées et errantes à tout jamais. Le brouillard était si dense, cerné de ténèbres si profondes, le lieu si désolé, que le Temps était aboli, que l’Homme était absent. Et cependant deux créatures affrontaient ce vide insupportable, ce froid glacial, cette tempête effroyable, cette foudre en marche derrière le grand rideau d’éclairs blancs qui zébraient le ciel. Une rafale de pluie détrempa le sol. Le paysage s’évanouit. Il n’y eut plus désormais que deux hommes, dans une chape de glace, qui se taisaient, angoissés.

- Là chuchota le premier chevalier. Regarde ! Oh Mon Dieu !

A plusieurs lieues de là, se précipitant vers eux dans un rugissement grandiose et monotone : le dragon.

Sans dire un mot, les deux chevaliers ajustèrent leurs armures et enfourchèrent leurs montures.
Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, sa monstrueuse exubérance déchirait en lambeau le manteau de la nuit. Son oeil jaune et fixe, dont l’éclat s’accentuait quand il accélérait son allure pour grimper une pente, faisait surgir brusquement une colline de l’ombre puis disparaissait au fond de quelque vallée ; la masse sombre de son corps, tantôt distincte, tantôt cachée derrière quelque repli, épousait tous les accidents du terrain.

- Dépêchons-nous.

Ils éperonnèrent leurs chevaux et s’élancèrent en direction d’un vallon voisin.

- Il va passer par là.

De leur poing ganté de fer, ils saisirent leurs lances et rabattirent les visières sur les yeux de leurs chevaux.

- Seigneur !
- Invoquons Son nom et Son secours !

A cet instant, le dragon contourna la colline. Son oeil, sans paupière, couleur d’ambre clair, les absorba, embrasa leurs armures de lueurs rouges et sinistres. Dans un horrible gémissement, à une vitesse effrayante, il fondit sur eux.

- Seigneur ! Ayez pitié de nous !

La lance frappa un peu au-dessous de l’œil jaune et fixe. Elle rebondit et l’homme vola dans les airs. Le dragon chargea, désarçonna le cavalier, le projeta à terre, lui passa sur le corps, l’écrabouilla.
Quant au second cheval et à son cavalier, le choc fut d’une violence telle, qu’ils rebondirent à trente mètres de là et allèrent s’écraser contre un rocher.
Dans un hurlement aigu, des gerbes d’étincelles roses, jaunes et orange, un aveuglant panache de fumée blanche, le dragon était passé...
- Tu as vu ? cria une voix. Je te l’avais dit !
- Ça alors ! Un chevalier en armure ! Nom de tous les tonnerres ! Mais c’est que nous l’avons touché !
- Tu t’arrêtes ?
- Un jour, je me suis arrêté et je n’ai rien vu. Je n’aime pas stopper dans cette lande. J’ai les foies.
- Pourtant nous avons touché quelque chose...
- Mon vieux, j’ai appuyé à fond sur le sifflet. Pour un empire, le gars n’aurait pas reculé...

La vapeur, qui s’échappait par petits jets, coupait le brouillard en deux.
- Faut arriver à l’heure. Fred ! Du charbon !

Un second coup de sifflet ébranla le ciel vide. Le train de nuit, dans un grondement sourd, s’enfonça dans une gorge, gravit une montée et disparut bientôt en direction du nord. Il laissait derrière lui une fumée si épaisse qu’elle stagnait dans l’air froid des minutes après qu’il fut passé et eut disparu à tout jamais.


Back to Flo. Là où je trouve moi aussi à redire c'est cette idée de manuscrit dans lequel l'astronaute aurait écrit, qui ne se justifie pas, et, effectivement, la destruction de ce manuscrit.
Si le bouquin en question était un journal des rêves d'un autre homme qui aurait vu les mêmes choses ce serait sans doute plus intéressant à exploiter; bien sûr il serait incohérent que le héros tombe pile sur un bouquin qui relate une expérience similaire à la sienne.
Si le lien était le manuscrit par contre, il pourrait provoquer les visions, et cela expliquerait que le héros le détruise (ou tente de le faire) à la fin.

Enfin, tout cela se tiendra mieux si le héros n'a pas encore au le moindre contact avec Ashcroft. Il se retrouverait lié à l'institut à cause de cette histoire, et les enquêteurs récupéreraient ce qu'il reste du manuscrit.


_________________
Mais pas trop.


Dernière édition par Felwynn le Mer 25 Sep - 14:33 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:27 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Je plussoie Luca.
Et je reviendrai lire le spoiler plus tard Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jaze
Président


Inscrit le: 20 Sep 2011
Messages: 694
IRL: Florian
Sexe: Masculin
Spécialité: GUERRE ! SAALSIFIS !
Localisation: Palaiseau/Nancy

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:32 (2013)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze] Répondre en citant

Après y avoir un peu réfléchi, je pensais structurer la nouvelle sous forme d'une relation épistolaire à sens unique avec Anthea (entre deux psychiatres). Mon personnage pourrait donc ne pas faire partie d'Ashcroft, mais on peut aussi trouver un background le liant davantage à l'institut, ça m'est égal.

On peut ainsi imaginer qu'il s'agit d'une série de lettres accompagnées de pages recopiées du manuscrit (le fait de le détruire derrière ne pose donc plus de souci de cohérence a priori, sauf peut-être au niveau de l'intérêt même pour le personnage de détruire, donc faut voir).
_________________
Florian aka Jaze
In all other things, moderation
Felwynn a écrit:
Pourquoi ta lettre de démission arrive sur mon bureau? Je suis pas DRH !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:25 (2017)    Sujet du message: Tome 2 - Scénario [Jaze]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Scénarios -> Scénarios [Tome 2] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com