Association Culturelle Les Spectres

Tome 1 - Scénario[Loki]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Scénarios -> Scénarios [Tome 1]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 10:43 (2012)    Sujet du message: Tome 1 - scénario[Loki] Répondre en citant

Enracinés

Lucius Ferguson est contacté par l’inspecteur Byron Blake de Scotland Yard. D’après le témoignage de deux jeunes hommes, un de leurs amis, Gleason, aurait été attaqué en pleine nuit par une créature alors qu’ils avaient trouvé refuge dans une cabane au fond des bois après une infructueuse partie de chasse. Les chiens qui les accompagnaient ont, comme la victime, disparus.

Sur place, Ferguson quitte deux de ses compagnons (qui enquêteront dans le village où logeaient les trois apprentis chasseurs) pour partir en quêtes d’indices sur les lieux.

Alors que la clairière abritant la cabane avait été décrite comme entourée d’arbres sans vie, Lucius se retrouve perdu dans une nature florissante et fraiche.

Après des heures de vaines recherches autours de la cabane, il décide de l’explorer. Mis à part les bouteilles vides abandonnées par les trois compères et les détritus de leur collation, aucune trace de lutte n’a été constatée dans le refuge.
Prenant son courage à deux mains, Lucius choisit de confondre le coupable en s’attendant à le voir apparaître une fois la nuit tombée. Arme à la main, il attend l’instant fatidique. C’est alors que de faibles gémissements se font entendre. Ils viennent de sous la baraque. Lucius prend alors un tisonnier, frappe aussi fort qu’il le peut le plancher et parvient à déloger une planche.

Sous la cabane, Lucius découvre le jeune homme disparu, le corps à moitié enterré dans la terre et des racines traversant son buste de toute part. De fines tiges ont même cousu ses lèvres. Lucius tire une autre planche, se glisse dans l’ouverture et tranche les racines qui le condamnaient au silence. Gleason le supplie de le tuer. Lucius ne peut s’y résoudre et tente coûte que coûte de l’extirper de ses liens. Rien n’y fait. Pour chaque racine coupée, une nouvelle vient transpercer le corps du pauvre homme. Gleason explique avec difficulté que la créature sort la nuit pour chasser, qu’elle le gave de viande de lapin, lui fait boire une grande quantité d’eau et qu’elle dort le jour. Il dit aussi qu’il n’est pas le premier a avoir été capturé. Lucius prend sa lampe afin d’examiner les fondations de la cabane et constate que de nombreux corps humains desséchés et à moitié enterrés jonchent le sol. Gleason prie à nouveau Ferguson de l’achever. Lucius réfléchie à un moyen de la sortir de là, lui propose moultes idées, mais Gleason repousse toutes les propositions, trouvant à chaque fois la raison de l’échec inévitable de chaque tentative pour le sauver. La créature allait bientôt revenir et il voulait en finir au plus vite. Après s’être accordé un temps pour peser les implications de la situation, Lucius accepte de lui confier son arme, mais refuse catégoriquement de lui infliger la mort. Gleason est d’accord. L’arme en main, il hésite. Il réclame alors une bouteille d’alcool, prétextant que la situation ne pouvait pas être pire pour lui. Alors que le jeune Gleason s’enivre, Lucius, assis dans un rockingchair, commence à émettre des hypothèses sur la créature : Elle dort le jour sous la maison, ce qui semble confirmer sa théorie selon laquelle la chose ne supporterait pas la lumière du jour. Elle semble avoir besoin exclusivement d’êtres humains au vu des cadavres retrouvés sous la maison. Vu leur état, voilà un long moment qu’elle n’a pas chassé. Par ailleurs, en y repensant, le rapport précisait que la clairière était entourée d’une végétation morte, or, à son arrivée, Lucius a constaté l’étrangeté de sa nouvelle luxuriance. La bête maintient Gleason en vie… Tout se recoupe dans la tête dans ferguson. La chose nourrit la végétation de la clairière en se servant de l’Homme.

C’est pendant sa réflexion que quelque chose attire l’œil de lucius. Un visage blanc et sans yeux le scrute par la fenêtre. Après quelques secondes, le visage disparait dans l’obscurité. Lucius entend le sol se mettre à émettre des grattements sourds, comme si on creusait sous la cabane. La créature. Elle est arrivée beaucoup trop tôt. C’est là que Lucius pense à l’alcool. Si la créature a un lien étroit avec la nature environnante, elle a du sentir qu’elle était en train d’absorber une mauvaise substance.

Des coups de feu retentissent. Gleason ne parvient pas à tuer la chose. Lucius le retrouve pour tenter de le sauver dans un désespoir total, mais lorsque la bête arrive à Gleason, elle le désarme et lui « coud » le bras au torse avec des racines. La créature lève son regard vide vers Lucius et des racines s’élèvent pour atteindre l’ouverture faite dans le plancher. Ferguson reverse dessus une commode pour obstruer le passage. Il coure ensuite vers la porte pour fuir, mais il entend sous ses pieds la créature racler le plancher comme si elle suivait ses pas. Lucius décide de ne pas bouger de la cabane le temps que le soleil se lève. Elle avait eu à plusieurs reprises l’occasion d’entrer dans le refuge, mais n’a jamais saisi sa chance. Elle doit surement en être incapable et est en train attendre que sa proie sorte.

Dehors, Gleason appelle à l’aide. Lucius va voir où est le jeune homme. A quelque mètres de là, Gleason, agonisant, demande à Lucius de venir le chercher. C’est de toute évidence le piège le plus éculé au monde, mais Lucius ne peut pas laisser quelqu’un dans cet état à une mort certaine. C’est avec toute la force dont il dispose qu’il fonce à se rescousse, le tire vers la maison et parvient à fermer la porte avant que la chose ne les attrape.
Lucius ne peut que faire boire Gleason pour le calmer, ce dernier étant choqué et très affaibli. Ses jambes sont aussi sèches que celles d’une momie. Gleason est soudain pris de spasmes et des racines jaillissent de son corps pour traverser le plancher. Le corps du gamin remue en tous sens tandis qu’il hurle à la mort et que des racines quittent son bras pour se diriger vers Lucius qui se défend au tisonnier. La végétation se répand dans toute la pièce. Gleason hurle à Lucius de tout faire bruler. Une courte hésitation gagne Lucius, mais lorsque les racines commencent à lui barrer le passage vers la sortie, il jette aux quatre coins de la pièce les dernières bouteilles de whiskey et de Cognac et fracasse sa lampe à huile sur le sol. Lucius grimpe alors à l’étage (une chambre avec trois lits) et saute par la fenêtre. Une fois dehors, il rejoint aussi vite que possible les bois. C’est là que la créature se met à sa poursuite. Une course effrénée s’engage et Lucius n’est pas assez rapide. La chose l’attrape et le traîne violemment entre les arbres en direction de la maison. Fergsuon frappe violemment la créature avec le tisonnier pour qu’elle lâche prise, mais elle tient bon. Il s’agrippe alors à un arbre aussi fort qu’il peut, mais la force de la bête est bien supérieure. En arrivant près de la cabane, maintenant perdue dans les flammes, la créature lâche sa prise et fonce sous les fondations du brasier. La fuite est tout de suite plus aisée pour Lucius qui commence à voir le soleil percer au-dessus des collines.

Quelques heures plus tard, accompagné de Sammoth et de Remington, Lucius observe une clairière à nouveau morte. La pluie a éteint le feu et plus rien ne reste de la cabane. Seule au milieu des squelettes carbonisés reste une pierre calcaire évoquant les formes d’un gisant sans jambes.

Cette pierre est conservée à l’Institut Ashcroft et la vie qu’elle renferme ne s’est jamais réveillée.





Voilà, je vous laisse une petite page de Bd que je m'était amusé à faire:

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/27/1341313984-bdtestenracins.jpg
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Juil - 10:43 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Scénarios -> Scénarios [Tome 1] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com