Association Culturelle Les Spectres

Les écrits de Maelstorm

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Création - Autre -> Vos travaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maelstorm



Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 6
IRL: Pierre
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessin
Localisation: Chambéry

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 01:15 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

bonsoir a vous les spectres

je me permet de créer un nouveau topic pour montrer un peut de quoi je suis capable. j'espère avoir bien suivi la procédure pour proposer mes textes, sachez tout d'abord que l'écriture n'est pas mon point fort mais que j'y travaille, elle m'offre plus de possibilité que le dessin.

Mon but est de faire découvrir a travers les texte le monde que j'ai créé, qui se prénomme Arterrion.
J'ai créé environ une dizaine de personnages dont je compte écrire l'histoire, celle ci se déroulera dans des époques différentes
il y aura la création d'Arterrion et sa mythologie, les dieux, les héros etc, largement inspiré d'Homère et des légendes nordiques que je me suis approprié (patapay patapay)
il y aura l'age médiéval, en veillant a garder une continuité entre les deux époques
une période pré industrielle, légèrement steampunk mais pas trop, voir le texte ci dessous
enfin une partie dans l'espace, dans le genre "les aventuriers du survivaure" mais cette partie n'est pas encore bien définie et bien des choses reste a être fixé

alors oui je sais vous allez me dire : "mais pourquoi avoir découpé ton univers en partie ça va etre galère a gérer et tu vas te noyer dant tout ça"
a ceux ci je répondrais : "tout est calculé"
j'ai d'ors et déjà une chronologie avec tous les evenements que je compte réaliser, tout est sous controle "ha ha"

et pui je trouve que cette façon de faire ne me bride pas, il est plus facile pour moi de "chopper" les idées au vol, de les garder au chaud dans mon carnet a idées et de les ressortir quand je les couches sur papier

enfin bref sans plus attendre voici un premier apperçu de ce dont je suis cappable (certe c'est peut mais il faut bien commencer quelque part)
n'hésitez pas a tailler dans le vif sur les commentaires, j'en ai besoin pour progresser.


petite nouvelle (non terminée)


Harmaggedo

« Ou suis-je ?
_ La belle au bois dormant daigne ouvrir les yeux ? Enfin ! C’est pas trop tôt …
_ Ma tête va exploser, qu’est-ce que je fais ici ?
_ Bienvenue au centre d’éducation Nillonberg, ici on teste de tout sur n’importe qui, hi hi hi
_ Nillonberg ? Pourquoi ce nom m’est familier ?
_ oh allons un petit effort de mémoire, Nils. Ou plutôt devrais-je dire patient N175 … hé oui tu es une expérience, tu me remets ? Nous nous sommes rencontrés sur le banc d’essais, la grande table de métal froide. Ça ne te dit vraiment rien ? Hi Hi Hi
_ La table ? Oui je me souviens, le froid, la douleur, mais rien avant ça …
_ C’est douloureux, hein ? Et encore, ce n’est que le début. Hi hi hi
_ Que ? Qui es-tu ? Qu’est-ce que tu me veux ?
_ho ho ho je crois bien que le transfert ne t’a pas réussi, laisse-moi te rafraichir la mémoire mon grand. Pour commencer tu peux m’appeler … hum … les gens d’où je viens m’appellent Harmaggedo, nous avons été liés tous les deux par des savants du monde du dessus, les expériences que ces hommes mènent sont véritablement horribles, ils extraient l’âme de leurs patients, l’âme ensuite extraite est mélangée par un procédé que j’ignore avec divers éléments, on incube cette âme artificielle dans un corps tout neuf et on obtient ce que l’on appelle un embrillon.
_ Je … je suis un embrillon ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Et qu’est-ce que tu veux de moi ?
_ Pas si vite jeune homme, tu le sauras bien assez tôt, pour l’instant il faut sortir d’ici, et au plus vite, ils vont revenir, ils vont venir vérifier si leur expérience a fonctionné, et elle a fonctionné, allez vite ! Ramasse donc cette épée dans le coin, et tu ferais mieux de ne pas t’en séparer si tu veux survivre, c’est un conseil d’ami, hi hi hi

Sortir, oui mais par où ? La salle était carrée, aucun repère, pas une porte ni une glace et même pas une fenêtre. Juste un morceau de ferraille orné de deux énormes pierres rouges dans un coin, et lui il se tenait à côté. Il était entièrement noir, de la tête au pied, il y avait dans sa façon de me regarder quelque chose de dérangeant, Il avait l’air fou, je me demande ce qu’il entend par « lié ».
Quelque chose gratte dans le mur, Il semble agité, je ferais peut être mieux de me saisir de ce bout de fer, ça a l’air lourd, mais je n’ai pas vraiment le choix, quoi qu’il s’apprête a ce passer je ne retournerais pas sur cette table, le froid, la douleur, je ne veux pas.
A peine ai-je posé ma main sur le fer que mon esprit se vide

« Bien, que le festin commence »

Il avait dit ça, ou alors c’était moi, je ne sais pas, c’est confus. Des cris. Du sang. Des larmes. Ce n’est pas mon sang, se sont mes larmes. La porte est ouverte, je cours, droit devant, des homes essayent de m’arrêter, Il rit, ou bien c’est moi, je ne sais pas. Je sors, l’air frais emplie mes poumons, la lumière m’aveugle, le ciel est gris. Plus rien.

Quand j’ouvre les yeux elle est devant moi, elle me sourit, me tend la main. Je me réveille en sueur. Il est là. Je suis dans un lit, la pièce est petite, les meubles sont étranges, d’une matière que je ne connais pas. Elle est entrée dans la pièce, ses cheveux ont flotté pendant un bref instant puis elle s’est assise à côté du lit, sur un tabouret.
Elle a les yeux marron, un nez fin, des cheveux bruns, fins, ondulés. Je la regarde fixement, comme si je voulais sonder son âme, elle rougit et tourne la tête.

« Vous êtes enfin réveillé ?
_ Je … oui, merci à vous, qui que vous soyez.
_ Je m’appelle Méline.
_ Je … moi c’est Nils, enfin … je crois … c’est ce qu’il m’a dit en tout cas ?
_ J’ai essayé de penser vos blessures comme je le pouvais, vous arrivez à bouger votre bras ? »

Je regarde ma main, elle a l’air brulée, mais je ne sens aucune douleur, il est au-dessus d’elle, il la fixe des yeux, des yeux malsains. Il lui touche les cheveux.

« Vas t’en ! Ne la touche pas !
_ Pardon ? »
Elle se retourne, ne voit rien
« Ne le laissez pas s’approcher de vous !
_ Mais enfin … il n’y a personne, vous allez bien ? C’est sans doute la fièvre, je vais vous chercher de l’eau, ne bougez pas
Elle sort, il me regarde d’un air amusé
« Et oui mon jeune ami, elle ne me voit pas, en fait tu es le seul à me voir, hi hi hi, nous sommes lié tu te rappelles ? Je te l’ai déjà dit !
_ Qu’est-ce que tu veux ?
_ Hi hi hi, la même chose que toi mon petit, la liberté. Tu me retiens attaché à ce corps si faible, si tu meurs, je meurs, telle est la loi de la liaison. Tant que tu seras un embrillon tu es en sécurité, mais dès que tu atteindras la maturité, alors je te détruirais et je prendrais possession de ton corps.
Ho ho ho tu éprouves de la haine ? C’est bien ! Plus tu me détesteras plus l’éveil s’approchera ! »

Il fallait que je m’échappe, me mettre debout, courir, vite et loin. Mes jambes me porte, je franchis la porte, le blanc de la lumière m’aveugle, il est derrière moi, il me suit, il ricane, c’est agaçant, je trouve une autre porte, je l’ouvre. Je tombe au sol, mes jambes ne me portent plus, le noir.

J’émerge à nouveau, elle est encore là. Méline, douce Méline. Elle me parle, mais je ne l’entends pas, ses mots forment une mélodie, s’étirent dans l’inaudible puis me reviennent comme un écho.
Il est toujours là, la tête entre les mains, il me regarde, fixement, il attend. Je ne saurais pas dire pourquoi mais Méline me calme, je n’ai plus peur à côté d’elle. Tout me semble si tranquille.

Je me perds dans la décoration de la salle, comparée à la salle de détention, c’est beaucoup plus grand, des meubles étranges, avec des morceaux d’étoffes rangés dessus. Des cadres au mur avec des gens dessus qui me regardent, ils ne bougent pas. Le sol est fait de cette matière étrange, comme les meubles mais plus lisse, c’est un peu sale à vrai dire. Sur le mur du fond il y a une grande fenêtre, du verre, et quelqu’un dedans, il me regarde, il m’intrigue.

« C’est un miroir, me dit-elle, tu n’en as jamais vu ? »
Je fais non de la tête sans la regarder, l’autre à travers de la vitre bouge en même temps que moi. C’est moi. Je ressemble à ça ? C’est étrange, je ne me souviens même pas de moi-même. Les cheveux longs, blancs, et épais. Le visage anguleux. J’ai l’air si jeune. Est-ce bien moi ?
Je me lève, je m’approche du miroir, je le touche des doigts, Il n’apparait pas dans le reflet, mais dès que je me tourne son sourire me glace le dos. A la fin, qu’est ce qu’il est ?



merci d'avoir pris le temps de me lire
merci aussi de me dire si je suis dans le mauvais topic ou si je m'y prend mal pour poster, je ferais les efforts nécessaire pour vous etre le plus agréable a lire possible
plus d'écrits prochainement


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Nov - 01:15 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 15:15 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

Trop de "hé", de "hi hi hi".
En prose tu as tout les temps de décrire un ricanement ou l'étrangeté d'une scène.

Là, en dix lignes, j'ai l'impression de lire le script d'un manga. Mais tu n'as pas les contraintes qui correspondent...
tu n'es pas noyé au milieu d'autre textes avec seulement du noir et blanc et des normes totalement impersonnelles. Alors tout ça est trop léger, vraiment trop léger.
Tu peux parler du lieu tel que tu l'imagines, créer une ambiance... même dans la description, on est dans un manga Wink.
Dans un manga fantasy, il n'y a aucune recherche dans l'architecture ou l'ornementation, ni dans les lieux d'ailleurs. Un perso est face à un mur, ce sera du bloc de pierre disposé en briques. Tu vois ce que je veux dire?
Dans ton texte, tu ne donnes aucune idée, juste un concept par défaut. Un mur. Une porte. Une ferronnerie.
Citation:
les meubles sont étranges, d’une matière que je ne connais pas.

Le passage représentatif. Pourquoi ce détail qui n'en est pas un? Si ça le choque puisqu'il en parle, alors tu peux prendre le temps de décrire en quoi ce n'est pas reconnaissable....

Même le mot Arterrion est représentatif de ces idées par défaut et sans réflexion aboutie: le mot ne passe pas, ni pour moi ni pour grand monde, je te le parierai. Parce que dans sa seule forme il n'est pas crédible. En français ou même en anglais, la prononciation du mot "Arterrion" ne différerait pas si tu l'écrivais "Artérion" ou même "Arterion". Le mot est sorti de nulle part, avec une double consonne qui ne justifie pas dans l'orthographe française (ou n'importe quelle autre). On connaît tous la référence de base qui est Tolkien. La grande force de ce monsieur c'est qu'il était linguiste, il connaissant pas mal de langes indo-européennes et savait rendre un nom crédible avec des intonations issues de telles ou telle culture. Et il savait surtout que quelque soit le nom qu'il emploie, un nom a un sens.

Enfin bref, je ne vais pas épiloguer. Je pense que tout ça manque encore de développement et que c'est qu'un premier jet. C'est pauvre. Mais ça montre surtout que pour le moment ton univers est trop étiré et que travailler par partie, justement, mais vraiment te concentrer sur une à la fois, t'aiderait à transformer ce texte très vide de personnalité et de chaleur en un truc très personnel et qui donne envie de lire et d'en savoir plus.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 19:50 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

Je plussoie Felwynn sur toutes ses remarques;
Je me permets aussi un petit conseil de vieil auteur blanchi sous le harnais... J'ai moi aussi créé un monde complexe sur plusieurs générations en prévoyant plusieurs romans, des intrigues à tiroir et des personnages par centaines (je crois avoir dépassé les 400), le tout rangé par ordre chronologique, dans des tableaux, des graphes et tout. Avec des archives s'étalant sur plus d'une centaine de pages, j'avais comme toit le sentiment que "tout est calculé".
Je me suis complètement planté.

Au bout de cinq ans, j'ai essayé d'écrire autre chose, pour voir, sans ambition, sans tracer de background, et c'est là que j'ai commencé à écrire correctement ; c'était Premier Souffle.
Je ne dis pas que tu doives suivre le même chemin que moi, bien sûr, mais je soupçonne que la construction de tout cet univers complexe n'est pas une aide pour écrire. Elle te fait courir le risque de multiplier les contraintes à un point tel que tu négliges la qualité de l'écriture. Or, c'est un piège fatal, car une histoire super originale ne sera pas lue si elle est mal écrite.
Naturellement, je comprends bien ta démarche et je suis sûr que tu as de bonnes raisons de faire ainsi, je n'argumenterai pas avec toi, c'est simplement un retour d'expérience qui peut t'être utile.

Au vu de ton extrait, qui regorge d'idées, je pense que tu dois maintenant travailler sur la forme, acquérir de la fluidité, le mot juste, celui qui crée l'ambiance, le décor, imposer le bon rythme, etc. Et dans un second temps, il sera alors possible de juger ton histoire car elle aura de la substance et on pourra la mettre à l'épreuve du sens critique d'un lecteur.
Ma propre expérience m'a montré qu'on peut progresser considérablement avec du travail (il m'a fallu presque 10 ans avant de pondre un texte vraiment valable), je n'ai donc aucun doute sur le fait que cela te soit possible également. Quand je dis ça je ne te condamne pas à 10 ans de purgatoire, tu es peut-être déjà prêt pour une nouvelle étape de ton travail, ça peut aussi aller très vite si ça se trouve.

Comme les anciens de l'asso l'ont dit à plusieurs reprises, notre démarche ici n'est pas une aide à l'écriture (ou alors de manière marginale, à l'intérieur d'un projet que l'on soutient). Donc sur ce roman que tu as en cours, je n'ai rien à ajouter. Par contre, je te conseille de réfléchir à un projet que tu pourrais proposer dans notre asso, ou bien à ceux que tu pourrais rejoindre dans le futur. Il y a certainement des formes d'écrits que nous n'avons pas encore pensé à employer.
Au boulot, quoi. Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Maelstorm



Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 6
IRL: Pierre
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessin
Localisation: Chambéry

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 20:13 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

@felwynn

j'avoue que j'ai posté ça un peut sans réfléchir, surtout parce que je voulais des avis. Je voulais absolument autre chose que le "ah ouais c'est bien" des copains et de la famille, je voulais un avis plus "pro"
en écriture je débute, c'est bel et bien un premier jet, je fais de mon mieux ...

Citation:

Là, en dix lignes, j'ai l'impression de lire le script d'un manga. Mais tu n'as pas les contraintes qui correspondent...


le style "script de manga" est peut être du au fait que mes premières créations étaient des bandes dessinées (pas plus influencé par le manga que par la bédé franco belge en fait)
par contre je ne comprend pas "les contraintes qui correspondent", qu'as tu voulu dire par la ?

comment aurais tu formulé le fait qu' "il" ricane autrement que par la répétition de "hi hi hi" ? je pensait donner une dimension agaçante au personnage, ainsi qu'obscure ... bon c'est peut être pas si réussi que ça ...
j'ai eu un peut de mal avec les descriptions puisque en fait je me suis rendu compte qu'un personnage amnésique, cliché j'en conviens, ne devais pas connaitre les mots pour le bois, et les matières autres qu'il connait ...

quand au nom du monde, en quoi choque t il ? en fait, cela fait tellement longtemps que je l’utilise que je n'ai pas pensé une seule seconde que je pourrais le changer ... il faut que sa sonne moins "français anglicisé" ? c'est ça ?

@Thomas D

Citation:
Je me permets aussi un petit conseil de vieil auteur blanchi sous le harnais... J'ai moi aussi créé un monde complexe sur plusieurs générations en prévoyant plusieurs romans, des intrigues à tiroir et des personnages par centaines (je crois avoir dépassé les 400), le tout rangé par ordre chronologique, dans des tableaux, des graphes et tout. Avec des archives s'étalant sur plus d'une centaine de pages, j'avais comme toit le sentiment que "tout est calculé".
Je me suis complètement planté.


aïe tu veux dire que c'est un piège courrant ? qu'il faudrait que j'ai plus de bouteille pour pouvoir me servir de cette technique ?
a vrai dire c'est sans doute possible, je ne suis qu'un néophyte, si je veux apprendre il me faut voir mes erreurs.
j'ai d'autres textes que j’écris a la main, je les avaient apportées aux joutes du téméraire et j'avais pour espoir de vous les faires lire pour savoir quoi penser de mes écrits ...
ceux ci sont plus travaillés mais beaucoup moins présentables, au crayon a papier. C'est une histoire écrite beaucoup plus au feeling, j'ai la trame principale, je connais le point a et le point z mais j'ai décidé de recommencer le trajet, ce qui fait que je m'amuse vraiment a écrire. c'est beaucoup moins "sombre" (je le met entre guillemets parce que apparemment c'est pas réussi pour le premier texte que j'ai posté), beaucoup plus sujet a des délires, mais j'essaye d'entrainer le lecteur avec moi.


Citation:
Comme les anciens de l'asso l'ont dit à plusieurs reprises, notre démarche ici n'est pas une aide à l'écriture (ou alors de manière marginale, à l'intérieur d'un projet que l'on soutient). Donc sur ce roman que tu as en cours, je n'ai rien à ajouter. Par contre, je te conseille de réfléchir à un projet que tu pourrais proposer dans notre asso, ou bien à ceux que tu pourrais rejoindre dans le futur. Il y a certainement des formes d'écrits que nous n'avons pas encore pensé à employer.

j'avais déjà pensé a quelques idées qui trainent dans mes placards, j'avais pensé que mes écrits pourraient être des background pour un jeu de figurine sur plateau, axé sur l'escarmouche, mais je n'osait pas trop poster ça par ici, le mot deadline m'a un peut fait peur.

merci beaucoup a vous deux pour les conseils
Mr. Green


Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 20:26 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

Ok. Background pour un jeu de figurine, pourquoi pas...
Je ne connais pas bien ce qui existe sur le marché, j'imagine que la barre est haute, alors il va falloir nous donner envie de nous intéresser à cet univers.

Pour le piège courant... J'ignore s'il est courant, mais je l'ai croisé quelquefois et moi je suis tombé dedans. Mais c'est pas grave, j'ai beaucoup appris en traçant ms cartes, mes arbres généalogiques et tout... :]

Donc, moi ce que je te propose, vu qu'on est dans la section littéraire, c'est de prendre le temps de rédiger un texte qui tienne sur une page A4 en corps 12. Dans cette limite, présente nous ce qui rend ton histoire/univers unique et passionnant. Ensuite, retravaille le style (garde en tête que souvent plus c'est simple, mieux c'est : vise la clarté). Et poste nous ça. Ca fera toujours un exercice d'écriture et nous ça nous donnera une idée de ce qu'on peut faire. Prend ton temps, ne t'inquiète pas des deadline ; les projets avancent à leur rythme, se développent sur le temps qu'il faut, et c'est seulement dans la phase de réalisation qu'il faut être attentif au timing des étapes.
Voilà, m'sieur.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Maelstorm



Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 6
IRL: Pierre
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessin
Localisation: Chambéry

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 21:00 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

Citation:
les projets avancent à leur rythme, se développent sur le temps qu'il faut, et c'est seulement dans la phase de réalisation qu'il faut être attentif au timing des étapes.

j'avoue que je préfère ça

bien je vais essayer de faire ça avec un autre texte que j'ai écrit qui raconte la naissance du monde ... il faudra donc que je trouve un autre nom ? j'ai un peu de mal avec cette idée, mais je suis vraiment prêt a tout gober pour progresser


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Dim 18 Nov - 20:01 (2012)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm Répondre en citant

Citation:
bien je vais essayer de faire ça avec un autre texte que j'ai écrit qui raconte la naissance du monde ...

Là, je vais faire un commentaire que tu peux retrouver souvent dans mes interventions sur les présentations de jeux sur oniro:
Cette omniprésence du background ultime, qui dit tout, est tout sauf utile pour le lecteur de la saga. On préférera découvrir ces événements primordiaux dans une intrigue ou dans une quête épique, pour rester dans du cliché qui continue de passionner.

Je pense, et c'est uniquement mon avis propre, que ce qu'on veut pour découvrir ton univers, ce sont des scènes du quotidien, bien plus révélatrices de ton imaginaire, et une perturbation, comme dans un récit classique. C'est là que le lecteur, et peut-être même toi, prend la mesure des enjeux propres aux personnages qui peuplent ton univers.

Là où savoir quels outils les dieux ont utilisé pour façonner le monde et ce qu'ils ont mangé le midi ne donnent à voir qu'un background prémâché, qui ne laisse place à rien et cherche l'originalité et la singularité où il n'y en a pas besoin...

Tant qu'à faire, je te dirais: raconte-nous ton monde par les yeux d'un personnage qui n'a pas perdu la mémoire, une vision et une description à échelle humaine est bien plus imposante qu'un discours sur la divine création.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:26 (2017)    Sujet du message: Les écrits de Maelstorm

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Création - Autre -> Vos travaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com