Association Culturelle Les Spectres

Le premier pion de l'échiquier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Création - Autre -> Vos travaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pendrifter



Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7
IRL: Adrien
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Metz

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 10:00 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Mes salutations en ce lundi matin tristounet !

Je me permets d'ouvrir un topic afin de vous proposer un minuscule extrait du roman que j'ai entamé, d'une part afin de recueillir vos avis et d'autre part pour voir si ça vaut la peine selon vous de le remonter dans la catégorie Projets à soumettre. Alors plutôt que de me lancer dans de longues explications, je préfère encore vous souhaiter une bonne lecture et je répondrai à toutes vos questions si questions il y a.

Pen.



01 Prologue - Incertitudes

Dans un vacarme assourdissant, un nouvel éclair déchira le bouillonnant ciel nocturne. L’espace d’un court instant, le paysage désolé fut brillamment illuminé, suffisamment longtemps pour que l’on puisse distinguer un fiacre s’avançant à vive allure à travers la pluie battante. Il filait sur une route pavée en piteux état, par-dessus laquelle s’arc-boutaient des arbres aux formes improbables et sinistres. Dénuées de tout feuillage, leurs branches décharnées formaient une voûte enchevêtrée sous laquelle le carrosse venait de s’engager. Le marécage boueux avait peu à peu cédé la place à une plaine aride parsemée de ronces et de pics rocheux, et les hurlements des loups se mêlaient aux rugissements de la tempête, ponctués, par moments, par le croassement d’un corbeau.

D’un claquement de fouet, le cocher exhorta son attelage, et les feux follets qui vagabondaient entre les arbres morts en diffusant une lueur verdâtre s’écartèrent au passage des deux juments noires. Elles tiraient une voiture aussi sombre que l’ébène, munie de montants et de poignées en argent. Les deux lanternes qui la surmontaient ne permettaient pas de percer les ténèbres environnantes, tout juste suffisaient-elles à éclairer le visage marqué par la fatigue et l’inquiétude du vieillard encapuchonné qui tenait les rênes. La portière s’entrouvrit alors, et un homme se pencha vers l’extérieur, le visage dissimulé sous un chapeau à large bord. Il échangea brièvement quelques mots avec le conducteur, mais leurs paroles furent étouffées par le grondement du tonnerre. Puis il referma le battant en reprenant place dans la diligence.


- Nous arriverons à Morneplaine peu avant l’aube, dit-il. Tu devrais te reposer d’ici à ce que nous arrivions.

Naturellement, elle ne répondit pas.

Il faisait chaud et sec dans le carrosse. L’homme ôta son couvre-chef et le secoua pour le débarrasser des gouttes de pluie qui le recouvraient, révélant de longs cheveux châtains réunis en queue de cheval. Quelques mèches rebelles vinrent encadrer un regard taquin. En face de lui se trouvait une jeune femme fort séduisante, vêtue d’une étrange armure constituée de patchwork métallique. Son visage fin et délicat était auréolé d’une chevelure aussi blanche que la neige. D’une main gantée, elle avait écarté l’un des rideaux de velours rouge et son regard s’était perdu dans l’obscurité qui régnait au-dehors. Un bouclier et une épée finement ouvragée reposaient à ses côtés.


- Tu n’es pas très loquace, jeune fille. Je ne sais pas ce qu’il y a de pire dans toute cette histoire : le fait de devoir me plier aux injonctions de ton paternel, ou celui de devoir supporter ce silence depuis notre départ de Saintefontaine.

Elle tourna vers lui ses yeux d’un bleu intense en se redressant sur son siège. Ils recélaient une sagesse plus profonde que son âge ne le laissait supposer.

- Si Père ne t’avait pas tiré des mains des Al-kimias, tu danserais sans doute au bout d’une corde à l’heure qu’il est.

Il éclata d’un rire franc et sincère.

- Charmante! Tu es la digne fille de ton aïeul. Toujours sur la défensive, hein? Tu pourrais être adorable s’il t’arrivait de sourire un peu.

- Je te trouve bien présomptueux pour un Profane. Si cela n’avait tenu qu’à moi, j’aurais laissé ces créatures te lyncher en bonne et due forme.

- Tu as trop bon cœur pour ça, répondit-il avec malice. Tu as beau te cacher derrière ton port altier et ton apparente impartialité, nous savons tous deux que tu es la douceur et la sensibilité incarnées. Tu n’aurais pas pu abandonner un si charmant garçon à son triste sort!

Elle le fusilla du regard, mais s’abstint de tout commentaire. Après un bref silence, elle reprit :

- Nous sommes au moins d’accord sur un point : je ne comprends pas davantage pourquoi Père t’a désigné pour m’accompagner. D’autant plus que c’est une tâche que je peux mener seule.

- C’est bien ce qui me fait peur, avoua l’homme dans un soupir, abandonnant par la même occasion sa mine enjouée. J’ai un mauvais pressentiment. Quelque chose me dit que cette visite de courtoisie ne sera pas qu’une simple formalité, finalement.

Elle ne dit rien, mais à en juger l’expression de son visage, il sut qu’elle partageait son sentiment. Il demeura un instant songeur tandis qu’elle se penchait à nouveau vers la fenêtre, après quoi il remonta le col de son épais manteau à franges et se coiffa de son chapeau, en prenant soin d’en abaisser le bord jusqu’à dissimuler son regard. Puis il s’installa plus confortablement au creux de son siège, un vague sourire revenant flotter sur ses lèvres. Dehors, la pluie continuait à tambouriner furieusement contre les parois du fiacre, et les rumeurs de la tempête berçaient les deux voyageurs qui se dirigeaient vers un avenir plus qu’incertain.

_________________
« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. » (H. P. Lovecraft)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Nov - 10:00 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 11:04 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Salut!

Tu as un peu mal choisi ton moment pour poster ça, puisqu'on se brûle les fesses pour être prêts aux joutes du téméraire...

Quoiqu'il en soit, une fois l'événement fini, tu auras des retours rapides, mais ce sera donc la semaine prochaine, à moins qu'une âme peu occupée ne puisse te consacrer quelque temps. :p
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 11:42 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Avant lecture, une simple remarque / question : si c'est un roman, cela relève (a priori bien sûr) d'un travail plutôt personnel ; si ton objectif est de le passer dans "projets à soumettre", tu dois nous montrer en quoi l'association pourrait intervenir dessus. Du coup, je préfère que tu nous dises tout de suite vers quel type de projet tu te diriges et quelles seraient tes attentes, pour pouvoir lire ton texte à la lumière de tes objectifs ;-)
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 11:52 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Je plussoie Mme Loreena.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pendrifter



Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7
IRL: Adrien
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Metz

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 14:00 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Eh bien, vous répondez vite ! =)

Alors je suis avant tout à la recherche d'une collaboration avec un ou plusieurs illustrateurs afin de réaliser une ébauche de couverture (j'ai vu ce que vous aviez fait pour Ashcroft, et heureusement que j'étais assis sans quoi je serais sûrement tombé à la renverse !), et pourquoi pas pour illustrer un certain nombre de passages du texte. J'ai déjà eu l'occasion de travailler avec deux personnes qui se débrouillaient plutôt bien avec un crayon entre les mains, mais ça n'a jamais débouché sur quelque chose de concret. Le premier, un artiste belge, manquait cruellement d'implication et de régularité dans son travail; et la seconde, une jeune fille, s'inspirait largement de l'univers du manga et, si les dessins réalisés étaient vraiment jolis, ils ne correspondaient malheureusement pas à mes attentes. Je suis à la recherche d'un style plus occidental, plus sérieux. Mon univers est somme toute assez sombre et violent, bien que cet extrait ne soit pas vraiment représentatif de ce que j'avance.

Ensuite, j'espère également avoir des avis de personnes qui sont vraissemblablement versées dans l'univers de la dark fantasy, autant en ce qui concerne le style d'écriture que l'univers et les personnages mis en scène.

Et pour terminer - mais là je grille largement les étapes, j'en suis conscient - j'avais dans l'idée de mettre ces textes en scène à travers un jeu 16 bits, sur le modèle d'un Chrono Trigger ou Seiken Densetsu. Mais là, non seulement je n'ai aucune connaissance en matière de programmation, mais je ne connais pas davantage quelqu'un capable de le faire. Alors pour le moment, je m'en tiendrai à l'objectif initial, qui serait de donner de la matière à ces textes en valorisant le travail d'un illustrateur membre de l'association !

_________________
« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. » (H. P. Lovecraft)


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 14:50 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

(Post à prendre pour ce qu'il est, une mise au point. C'est vrai qu'on a vu plusieurs fois le cas, et qu'il faut qu'on trouve le moyen de nous faire comprendre sur les intentions de l'association)

Attention à ne pas tout confondre au niveau de ce que peut t'apporter l'association.

Il y a deux aspects ici à dissocier:
-D'une part la rencontre entre gens créatifs, pour aller vers des collaborations "privées"
-D'autre part, le travail collectif autour d'ateliers destinés à créer une émulation au sein de groupes de membres. Ces projets, une fois terminés, finissent dans notre "catalogue", qui est l'ensemble des atelier ayant abouti à un produit fini et distribuable par l'association lors d'événement,s par exemple.

Soyons clairs dès le départ: si ton but est de proposer un roman illustré à un éditeur, il est possible de rencontrer ton collègue illustrateur ici. Mais ça concernera uniquement le premier aspect de l'asso.
Aucun atelier ne sera ouvert pour faire le "packaging" d'un livre qui doit être publié chez un éditeur.

Les Spectres travaillent en collaboration. C'est important de te dire que si tu souhaites lancer un atelier quel qu'il soit, il faut que le travail soit sujet à des corrections, des modifications, que chacun puisse apporter sa pierre à l'édifice.

Si mon explication est peu claire, je te donne une mise en pratique:
-On peut créer un projet collectif si ton intitulé est "créer un roman illustré", ce qui suppose que texte et images auront la même porté d'inspiration l'un que l'autre et que le roman sera édité sous la bannière des spectres.
-Mais rien ne sera pris en charge officiellement par l'association elle-même si ton projet est "trouver un illustrateur pour mon roman".
-De plus, pour des problèmes de droits, l'association ne peut se permettre de but en blanc de faire une adaptation d'un univers déjà édité.
Ce qui signifie que pour ton jeu 16Bits par exemple, si ton roman est déjà sous copyright, ou que le livre est distribué, même toi tu peux ne pas avoir le droit d'en faire un jeu développé avec nous.

Si tout cela est clair, en tout cas, je te souhaite de rencontrer le dessinateur qu'il te faut. Mais je dois te prévenir que côté graphisme , on n'est pas encore nombreux. Wink
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 15:03 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Je suis d'accord avec Felwynn. De plus, si tu veux des commentaires littéraires spécifiques à la dark fantasy, je t'invite à te rendre sur des forums (qui pullulent en plus) spécifiques tels que "Rêve de fantasy" et bien d'autres. Ce forum-ci, y compris dans sa partie "Littérature", n'a pas pour vocation première, contrairement à d'autres sites, de se consacrer à la lecture et à la correction des travaux des membres, même si l'échange autour des textes est tout à fait possible.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Pendrifter



Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7
IRL: Adrien
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Metz

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 16:00 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Vous croyez sérieusement qu’un éditeur quelconque publiera mes textes ? Personnellement, je n’y crois pas un instant. C’est en partie la raison pour laquelle je suis ici. Parce que je juge plus intéressant de travailler avec des gens réellement intéressés et curieux de ce que ce projet peut apporter à chacun, et aussi parce que j’ai une hantise : celle de disparaître en emportant avec moi cet univers né de mon imagination. Mon principal souci c'est de lui donner vie et lui permettre de me survivre, qu’il rencontre du succès ou non. Et je ne trouve pas « dégradant » (j’espère que vous m’excuserez l’usage de ce terme) de publier sous le logo des Spectres. C'est de cette façon que l'association prendra de l'ampleur, au fil des travaux qui auront abouti et qui en feront la promotion. Parce que quelque part c’est quand même le but recherché, non ? Je suis venu ici parce que j'espère pouvoir apporter quelque chose à la communauté en plus de trouver de quoi mettre en valeur mon propre travail.

Quant aux forums dédiés à la correction et aux échanges autour des textes, je m’en méfie beaucoup. La peur que quelqu’un ne s’accapare mon travail y est naturellement pour quelque chose. Ici, j’évolue dans un environnement qui m’est plus familier, peut-être parce que je connais Anthony et que je ne doute ni de son honnêteté ni de celle des personnes dont il s'entoure.

_________________
« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. » (H. P. Lovecraft)


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:11 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Bon, je t'avais écrit tout un truc pour t'expliquer combien les forums spécialisés étaient mieux placés que nous pour te commenter, mais le forum a eu un bug du coup je fais bien plus court :

Les gens qui vont sur ces forums sont des lecteurs passionnés de fantasy, eux-même écrivains en herbe pour la plupart et sachant donc les écueils/clichés à éviter. Personnellement, c'est grâce à eux que j'ai progressé, parfois en me prenant de bonnes claques dans la tronche, mais si l'envie est là, si tu crois en ton univers comme cela semble être le cas, on en ressort toujours grandi, même s'il faut parfois du temps pour accepter que notre travail n'est pas parfait.

Quand à l'idée qu'on puisse te voler ton texte, il y a des moyens assez simples de le protéger si c'est ta crainte (tout est dit sur internet, en quelques clics tu devrais trouver), mais je la crois injustifiée : nous ne sommes pas des Tolkien-nés, et nous découvrons souvent, justement en allant sur des forums spécialisés, que nos idées ne sont pas nouvelles. C'est leur traitement et le style de l'auteur qui font la différence, et ça, personne ne peut le copier. D'ailleurs, si tu ne postes que des extraits, tu peux déjà avoir des avis conséquents sans risques :-).

Voilà pour ce qui est des conseils si tu veux avoir un avis pertinent sur ton travail. Travail que tu ne penses pas, pour l'instant, publiable dans une maison d'édition. Mais qui sait si demain, à force de travail et d'améliorations, tu ne le penseras pas suffisamment valable pour le mériter ? Je suis de celle qui pensent qu'il faut viser haut pour avancer, même si il y a des étapes plus médiocres que d'autres avant d'arriver à satisfaction.

Après, je reviens sur ce que nous t'avons dit. Loin de nous l'idée de te faire croire que tu n'as pas ta place parmi nous ! Au contraire, je suis personnellement ravie d'avoir enfin quelqu'un avec qui monter un projet autour d'un univers de fantasy. Mais ce projet reste pour l'instant à méditer.

Celui qui est le tien, c'est à dire ton roman, n'ouvre en l'état pas de possibilité de travail véritablement collaboratif car il est trop personnel : c'est ton univers, tes personnages, ton écriture et tu veux un illustrateur pour travailler avec toi sur cela, ce que je comprends, et tu peux trouver ici un illustrateur pour. Mais cela ne donnera pas lieu de créer un atelier, car ce n'est pas de la collaboration : tu donnes le cadre et l'autre exécute, ce qui n'est absolument pas le but de l'association.

Pour que ce projet devienne un projet collaboratif, il faudrait que tu acceptes de laisser une aussi grande part à l'illustration qu'à l'écriture, que l'histoire soit conçue pour être lue et regardée en même temps, un peu comme un livre illustré mais pour adulte : un exemple de ce dont je parle ici.

Pour aller plus loin encore dans la collaboration, il faudrait que tu acceptes de faire de ton roman un roman écrit à plusieurs mains. Ainsi, avec une trame de départ décidée en commun, qui se situerait dans ton univers, plusieurs membres écriraient le livre, en incarnant par exemple chacun un personnage qui lui conviendrait (quitte à en inventer), en mettant en parallèle les descriptions des uns avec les illustrations voire les musiques des autres, etc.. Mais cela supposerait une véritable transformation de ton idée de départ, cela te demanderait d'accepter d'être en partie dépossédé de ton travail pour que d'autres puissent s'investir entièrement dedans. Je conçois donc tout à fait que cette idée te déplaise ; j'essaye juste de te montrer concrètement le genre de projet visé par l'association.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:39 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Voilà, Loreena résume parfaitement tout.

Je suis personnellement dans le graphisme et l'illustration, un peu dans l'interactif et le jeu vidéo.
Très honnêtement, je pense qu'elle a raison sur le fait que tu ne dois pas hésiter à fréquenter les forums spécialisés. J'en fréquente moi-même dans mes branches, ça reste très important à mes yeux.

D'autre part, concernant notre façon d'ouvrir les ateliers, comme elle l'a souligné, il y a de toute façon une dépossession partielle de ton travail.
Je m'explique: Thomas_D, par exemple, est l'auteur d'Univers en Travaux, lui seul écrit les textes et les dialogues des épisodes. Bien entendu, l'Atelier est justifié ; c'est une aventure MP3, donc une foi le script écrit il reste less acteurs qui doivent jouer les persos, et le montage son et les musiques. Sans parler de la communication.
Mais même en ce qui concerne son texte, l'association a un droit d'ingérence dans son travail, justement dans le même esprit qu'un éditeur: rendre le tout publiable et s'assurer qu'il marche. On n'est pas non plus dans une logique comptable avec étude de marché, bien sûr. Mais disons simplement que le travail du responsable de projet reste soumis comme le reste à l'approbation de l'ensemble des membres et du bureau.

Voilà voilà, je pense qu'on aura clairement tout le tour des choses à bien se représenter avant de prétendre lancer un atelier. Bien sûr ici c'est la section vos travaux, donc tu es libre de poster et on te fera une critique des plus constructives sur ton texte Wink
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Pendrifter



Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7
IRL: Adrien
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Metz

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 12:00 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

D’accord. Je vous remercie tous deux pour avoir pris le temps de m’expliquer tout ça en détail. J’avais effectivement mal saisi les intentions de l’association.

Me voilà donc en proie au doute et à l’incertitude, parce que je trouve votre façon de procéder absolument géniale et je m’aperçois que mon travail ne me permettra pas de coopérer avec vous comme je me l’imaginais de prime abord. Comme vous l’avez si bien souligné, il s’agit d’un travail plutôt personnel, auquel j'ai consacré trop de temps pour pouvoir faire table rase et repartir sur des bases complètement différentes. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque : je me sens comme un petit garçon, excité à l’idée de bientôt faire quelque chose qu’il adore. Mais je ne vois pas ce que je peux apporter aux Spectres à l’heure actuelle, si ce n’est ma participation dans le cadre d’un atelier réservé à la fantasy.

Pour ce qui est de ce roman en préparation, je vais devoir me contenter d’espérer trouver ici un illustrateur que ces extraits inspireront peut-être, et je souhaite malgré tout recueillir vos avis quant aux textes postés ici. Je suis conscient que vous êtes très occupés, surtout en ce moment, aussi je me montrerai patient en attendant de vous lire. =)

N’hésitez pas non plus à me solliciter en cas de besoin. J’aimerais réellement participer à cette grande aventure !

_________________
« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. » (H. P. Lovecraft)


Revenir en haut
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 12:30 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Yep.
Tu vas bien finir par te faire une place chez nous.
C'est au gré des rencontres, des discussions, que des idées peuvent germer et donner lieu à des projets. Y a pas le feu Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pendrifter



Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7
IRL: Adrien
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Metz

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 11:30 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Je me suis inscrit sur "Rêve de fantasy", conformément au conseil de Loreena Ruin. Affaire à suivre donc. Quand à vous, aucun commentaire à faire sur ce minuscule extrait ?
_________________
« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. » (H. P. Lovecraft)


Revenir en haut
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 22:40 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

Dans l'ensemble je trouve que ça manque de vie et de psychologie. J'aime bien savoir ce que pensent les personnages, lire des descriptions de leur attitude, etc.

Sinon, au niveau du style ça se tient bien.

Je plussoie l'emploi de noms français comme Morteplaine. Je reproche souvent aux auteurs en herbe l'emploi de noms alambiqués. C'est un élément qui passe bien en parodie parce que tellement cliché, mais dans un récit sérieux, c'est le contraire d'une ambiance immersive. Donc très bon point. J'espère que la plupart de tes dénominations suivent ce principe.
On peut lire le nom Al-Kimias, bien sûr, mais rien d'alambiqué ou sorti de nulle part; la déformation d'al-kīmiyā est claire... attention juste, si tu veux garder du mystère autour. La signification est soit trop évidente, soit trop trompeuse.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 00:02 (2012)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier Répondre en citant

J'ai fait une critique très détaillée (je te rassure j'ai pinaillé, mais c'est pour que tu vois ce qui, dans le style, fait un peu "lourd", même si ça ne gène pas la lecture). J'utilise ici un paragraphe pour te faire des remarques générales, ce qui n'est pas forcément l'idéal, car ce paragraphe n'est peut-être pas représentatif de ton style global. Malgré tout, cela me permet de te donner des pistes sur les choses a priori "à éviter". Je précise que ce n'est que mon avis, avec ma sensibilité personnelle.

Remarque générale : une belle ambiance, c'est le point fort qui se dégage immédiatement de ce paragraphe. Quelques maladresses en revanche, qui pour moi sont surtout dues au fait que tu veux être sûr que le lecteur visualise bien les choses : du coup, tu utilises beaucoup d'adjectifs et des compléments de façon un peu trop systématique (en vert), ou tu ajoutes un adjectif qui ne fait que souligner une caractéristique du nom qu'il qualifie, ce qui alourdi le texte (ex : le marécage boueux). Cela donne parfois un côté redondant aux descriptions. Attention à ne pas multiplier les adverbes. Je pense pour ma part que quand un mot ou une expression ne te semble pas absolument nécessaire, ou que, quand tu la supprimes, tu ne perds pas un élément essentiel de la description, il ne faut pas hésiter à y renoncer. Ton texte ne s'en portera que mieux.

J'ai mis mes com' entre parenthèses et entre crochet ce qui me semble superflu. Quand je souligne juste, c'est que j'ai une remarque à faire sans que l'expression soit vraiment dérangeante.

Citation:
Dans un vacarme assourdissant (expression un peu "clichée" mais pas profondément gênante), un nouvel éclair déchira le [bouillonnant] ciel nocturne. [L’espace d’un[color=#33ff00] [court] [/color]instant (un instant est court par définition),] (ce passage me semble inutile puisque la lumière de l'éclair est par définition instantanée et que tu insistes par la suite sur la rapidité du moment) le paysage désolé fut [[u]brillamment[/u]] illuminé ( les idées d’illumination et de brillance me semblent un poil redondantes, de plus deux adverbes dans la même phrase avec « longtemps » derrière c’est assez lourd) , suffisamment longtemps (un peu lourd : "juste assez longtemps" serait peut-être plus léger, je ne sais pas.) [ pour que l’on puisse distinguer] (=> « pour que l’on distingue » serait moins lourd, mais une reformulation évitant le « on » serait peut-être plus adaptée : « pour laisser entrevoir ... » par exemple ou plus simplement « pour laisser apparaître... ») un fiacre s’avançant [à vive allure] (cela me semble inutile puisque tu dis ensuite qu’il « file sur la route, on devine donc l’idée de vitesse) à travers (=> j'ai une préférence pour « sous » mais c’est vraiment personnel) la pluie battante. Il filait sur une route pavée en piteux état, par-dessus laquelle s’arc-boutaient des arbres aux formes improbables et sinistres. [[color=#33ff00]Dénuées de tout feuillage[/color]] (est-ce vraiment utile de le préciser puisque tu les dis les arbres sinistres et les branches décharnées par la suite ?), leurs branches décharnées formaient une voûte[ [color=#33ff00]enchevêtrée[/color]]sous laquelle le carrosse venait de s’engager (=> "s’engagea" serait plus dynamique mais ce n’est qu’une proposition). Le marécage [boueux] (inutile de le préciser à mon sens, un marécage est, a priori, toujours plus ou moins boueux, ça n’apporte rien et alourdi) avait peu à peu cédé(peut-être « céda peu à peu » serait plus dynamique encore une fois) la place à une plaine[ [color=#33ff00]aride[/color] ] (la description qui suit me paraît suffisante pour qu’on ne l’imagine pas verdoyante) parsemée de ronces et de pics rocheux[, et]. Les hurlements des loups se mêlaient aux rugissements de la tempête, ponctués, par moments, par le (maladroit) croassement d’un corbeau.


_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:55 (2017)    Sujet du message: Le premier pion de l'échiquier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Création - Autre -> Vos travaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com