Association Culturelle Les Spectres

William "Chance" Fisher-Hodges
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Biographies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 00:48 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Shocked il y a une aile psychologique chez les spectres ? Very Happy
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 31 Mar - 00:48 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 18:33 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Oui, oui, il y a une aile psychologique. J'ajouterais même qu'il se situe dans l'AILE OUEST.

Sinon, j'ai lu ton texte et je t'avoue avoir eu plusieurs moment de "what the fuck" parce que je comprenais pas ce qui se passait, d'autant plus que la jeunesse de William mériterait un peu plus de détails afin d'éviter 'être perdu. Il y a pas mal de maladresses que je préfère en parler de vive voix tout en lisant.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 19:50 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

FELWYNN:

Oui, on est en mode biographie, donc on se réfère à un discours type cours d'histoire: événements décrits dans le système présent de façon chronologique.

Désolé pour la fastidiosité de l'opération.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 12:02 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Krapox... ton texte est toujours au passé ><. Pour la concordance des temps, n'hésite pas à utiliser "Bon patron" ;-).

Je pense aussi que certains passages (ex : formulation un peu hasardeuse : "Sa vie pouvait ressembler à un échec sur de nombreux points mais William en avait fait une force : volonté de fer et sens critique aiguisé") mériteraient encore d'être retravaillés...

Jackal, ce serait bien que tu relèves les passages où tu n'as pas compris ce qu'il se passait, afin que krapox puisse les expliciter.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 15:43 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

J'ai été interné... Razz

Non, en effet je n'ai pas fait le retour vers le présent, mais ça ne devrait pas tarder. Et, j'attends les critiques de Jackal, comme ça je pourrai appliquer toutes les modifs.

Je vais réfléchir à la reformulation de cette phrase.

Par contre j'ai appliqué "bon patron" au texte au passé et j'en conclus que Bon patron n'est pas très pertinent. Il corrige mes passés simples en participes passés et me fait des corrections sur des mots qu'il ne doit pas connaitre (exemple : les dires). Il a apporté une seule bonne correction : prendre pour acquis => tenir pour acquis.
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Ven 6 Avr - 15:12 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Voilà ce que j'ai noté:

"inquiète de voir son fils s'adonner à cette ridicule passion" en quoi est-ce ridicule? En quoi est-ce une passion? Je parlerait plutôt de vaine obstination.

"Les recherches de William le menèrent à la Tamise : Son père avait beaucoup de connaissances" La Tamise circule au coeur de Londres, alors il faudrait savoir plutôt dans quel coin de Londres. Par ailleurs, il faudrait ajouter "son père Y avait beaucoup de connaissance". Préciser le lieu est important car on pourrai s'imaginer que le père avait pas mal de contacts parmi la faune aquatique, voire les maccabées qui ont fait trempette.

"L'adolescent ajouta que c'était ce qui rendit son père malheureux et le conduisit au suicide." à développer parce qu'on a l'impression que la seule chose qu'aurait pu écrire son père sur une lettre d'adieux est "je ne peux plus vivre. J'ai pas d'amis". De plus, le suicide est amené trop brusquement sans savoir d'où vient la thèse (hormis la raison que la père est un SA (un Sans Ami)).

"William refusa donc le titre de Baronnet, persuadé que cela fut la cause du malheur de son père." hein? Pourquoi? Explique nous.

"Cause du décès : meurtre pour dette de jeu" Il faudrait plutôt dire que la cause de la mort est dû à un choc violent au crâne, par exemple, et que le MOBILE du meurtre est la dette de jeu.

"William avait échoué." Je ne sais pas trop quoi penser. A vrai dire, il serait peut-être plus judicieux de développer en expliquant en quoi il avait échoué.

"il se promit de devenir enquêteur et surtout, de ne jamais conclure à la hâte." Il avait conclu en pensant que son père avait été suicidé, ça on l'avait compris, cependant, il faudrait surtout penser qu'il en avait soit, eu la certitude, soit tirer aucune conclusion alternative et qu'il avait baissé les bras.

"Il parvint à obtenir un diplôme de bibliothécaire à l'University College London. Il avait DEPUIS LONGEMPS/TOUJOURS souhaité faire Ses études dans cette université publique où il n'y avait aucune distinction sociale." (avis personnel)

"Sa vie pouvait ressembler à un échec sur de nombreux points" Lesquels? pourquoi? Bon, son père est mort quand il était jeune, mais il a un diplôme et il a une volonté de fer et un sens critique aiguisé, du coup, où est-ce qu'il peut loser?

"Peu à peu, il s'était plongé dans la recherche de faits étranges ou inexpliqués. Ainsi, il fut contacté par des enquêteurs de Scotland Yard en tant que consultant" Il manque des éléments pour expliquer le rapport. Genre, dire que sa curiosité l'avait pousser à mettre son nez dans des affaires qui ne le regardait en rien, mais que son pouvoir de déduction lui avait permis de s'attirer les louanges de personnes qu'il aurait aidé.

"Il suivit, depuis lors, une thérapie psychologique adaptée, grâce aux psychologues de l'Institut". Je crois que thérapie se suffit à lui-même quand on précise qu'il est suivi par des psychologue. Ca sonne redondant.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Sam 7 Avr - 15:39 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Loreena : Je trouve tous les commentaires de Jackal extrêmement pertinents ; j'avais tiqué sur ces mêmes passages sans forcément bien savoir ce qui n'allait pas, et notre cher vice préz' vient de l'expliquer parfaitement. J'espère que du coup, c'est plus clair pour toi, krapox Smile.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mer 18 Avr - 10:55 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Krapox, nous attendons toujours tes corrections Smile, de plus, tes commentaires sur les travaux des autres seront bienvenus. (Bon, ok, je m'en vais et j'arrête de faire ma chieuse^^).
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mer 18 Avr - 13:18 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Non, non, tu as raison de demander ^^
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 15:37 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

En cours de correction....

Je suis désolé j'ai manqué de temps ces derniers jours. Toutefois, pour ma défense, j'ai posté le premier Razz
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 15:56 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Du travail, encore du travail... :p
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 20:05 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

C'est nickel Krapox. Hésite just epas à donner des news sur ton avancement, on aime bien les nouvelles :p
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 20:50 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

MAJ mise en ligne !
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 11:54 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Pour gagner du temps, je vais directement modifier le texte sans remarques (je mets en vert mes modifications) si cela ne te convient pas, tu pourras ainsi les remodifier. Tu verras que j'ai essayé de repréciser toute la partie sur la mort du père où, pour moi, tu n'éclaires pas assez le raisonnement de ton personnage et l'implication émotionnelle qui le pousse à conclure au suicide. J'ai essayé de mettre en valeur la dimension psychologique qui détermine quand même tous les choix de ton personnage par la suite : devenir enquêteur, se fier à la chance comme son père se raccrochait au jeu... je trouve que les interdépendances ne se sentent pas assez ; d'où ces modifications assez importantes, qui, je l'espère, restent fidèles à ton idée première. Je tiens à souligner que ce ne sont que des propositions, faites à partir de ce que j'ai compris du texte et de ses enjeux, dans l'unique but de clarifier les choses. Libre à toi de totalement reformuler les choses si ce que j'ai mis est "à côté".




Pour faciliter la lecture je poste en citation :

Citation:


William Fisher-Hodges est né le 3 juin 1851 à Londres, de Sir Wallace Edward Fisher, Bt et Dorothy Rose Hodges, dont il est l'unique enfant. Son père est l’héritier d’un titre de baronnet lui ayant permis d’obtenir un poste administratif important au sein de la capitale britannique.

Enfant tranquille côtoyant la bourgeoisie londonienne, il grandit sans souci, jusqu'au jour de la disparition de son père, en 1866. William est alors âgé de 15 ans et se renferme sur lui-même. Voyant les recherches s'essouffler et sa mère abandonner tout espoir, il décide de mener sa propre enquête. Sa mère, inquiète de voir son fils s'obstiner vainement, demande conseil au médecin de famille qui lui recommande de le laisser faire : mener l'enquête pourrait permettre à son fils de faire son deuil. L'entourage de Sir Wallace se prend dès lors au jeu et répond aux questions de l'adolescent en quête de vérité.

William découvre au fil de ses entretiens avec la famille et les proches de son père que ce dernier était un solitaire : il entretenait des relations cordiales avec les gens, mais n'avait aucun véritable ami. Le jeune homme réalise aussi, grâce à ces témoignages, que son père était un homme malheureux ; se mettant à sa place et imaginant sa détresse, il finit par être persuadé que Sir Wallace, dans sa solitude, voulait en finir avec la vie. Le 15 juin 1867, rapportant ses conclusions à sa mère, il la découvre en pleurs. Elle lui annonce que le corps de son père a été retrouvé au bord de la Tamise, à la sortie de Londres, côté Est. Il ne serait pas suicidé mais aurait été abattu à coups de couteau, après avoir accumulé des dettes de jeu.

Le jeu. Voilà ce qui maintenait son père en vie malgré sa solitude. William comprend qu'il s'est fourvoyé en explorant trop superficiellement certaines pistes et en se laissant guider par ses sentiments personnels. Son propre échec et la découverte de la double vie de son père lui font honte ; poussé par la colère et la déception, il refuse le titre de baronnet dont il doit hériter : sans se l'avouer, il craint que ce titre ne le pousse dans les mêmes retranchement que son géniteur. Il se promet également que, dès lors, il fera tout pour ne plus se laisser influencer par ses émotions, qu'il juge trompeuses, et décide de mettre sa vie au service de la justice et de la vérité.

Hanté par son désir d'échapper à ses origines, il décide de poursuivre ses études supérieures à l'University College of London, université publique où il n'y a aucune distinction sociale. Ainsi, il découvre la vie en dehors de la bourgeoisie londonienne. Après plusieurs années, où il brille par son opiniâtreté au travail, il obtient un diplôme de bibliothécaire.

Sa formation lui ouvre les portes du British museum en 1875, en tant qu'archiviste. Cette fonction lui permet d'avoir à sa disposition de multiples ouvrages. Il passe son temps à lire et à parfaire ses connaissances, se passionnant pour un sujet qui résonne tout particulièrement avec son passé : le destin et la chance. Peu à peu, il applique ses théories ésotériques, tirées d'anciens manuscrits, à sa propre vie et à la mort de son père. Il se persuade qu'il est possible de contrôler sa destinée, en s'appliquant à croire en la bonne ou en la mauvaise fortune de chacun. Son engouement devient lentement une obsession : il se lance dans la recherche de faits étranges ou inexpliqués attestant ses théories.

Finalement, toujours poussé par sa soif de vérité, il est amené par hasard à être mêlé à une enquête sur meurtre près de chez lui ; grâce à son point de vue excentrique et à son soucis d'explorer toutes les pistes, il parvient à aider les policiers. Dès lors, il décide de se fait connaître de Scotland Yard en tant que consultant, et très vite, les enquêteurs font appel à lui dans des cas désespérés.

En 1881, alors que William est reconnu dans le milieu de l'enquête paranormale, Eckhart Bane, de l'Institut de Recherche et d'Archivage Ashcroft, le contacte et l'intègre à son équipe. A cause de ses théories sur la bonne fortune, il est surnommé « Chance » par ses collèguesde l'Institut.

En 1889, il est atteint de troubles nerveux et de confusion suite à sa confrontation avec une créature. Il suit alors une thérapie adaptée, accompagné par les psychologues de l'Institut. Il ne se remettra jamais vraiment de cet incident mais continuera à travailler pour l'Institut Ashcroft de façon, toutefois, plus occasionnelle. Son discernement semble être atteint et l'ensemble des enquêteurs s'accorde à ne plus tenir pour acquis ses dires.




William Fisher-Hodges est né le 3 juin 1851 à Londres, de Sir Wallace Edward Fisher, Bt et Dorothy Rose Hodges, dont il est l'unique enfant. Son père est l’héritier d’un titre de baronnet lui ayant permis d’obtenir un poste administratif important au sein de la capitale britannique.

Enfant tranquille côtoyant la bourgeoisie londonienne, il grandit sans souci, jusqu'au jour de la disparition de son père, en 1866. William est alors âgé de 15 ans et se renferme sur lui-même. Voyant les recherches s'essouffler et sa mère abandonner tout espoir, il décide de mener sa propre enquête. Sa mère, inquiète de voir son fils s'obstiner vainement, demande conseil au médecin de famille qui lui recommande de le laisser faire : mener l'enquête pourrait permettre à son fils de faire son deuil. L'entourage de Sir Wallace se prend dès lors au jeu et répond aux questions de l'adolescent en quête de vérité.

William découvre au fil de ses entretiens avec la famille et les proches de son père que ce dernier était un solitaire : il entretenait des relations cordiales avec les gens, mais n'avait aucun véritable ami. Le jeune homme réalise aussi, grâce à ces témoignages, que son père était un homme malheureux ; se mettant à sa place et imaginant sa détresse, il finit par être persuadé que Sir Wallace, dans sa solitude, voulait en finir avec la vie. Le 15 juin 1867, rapportant ses conclusions à sa mère, il la découvre en pleurs. Elle lui annonce que le corps de son père a été retrouvé au bord de la Tamise, à la sortie de Londres, côté Est. Il ne serait pas suicidé mais aurait été abattu à coups de couteau, après avoir accumulé des dettes de jeu.

Le jeu. Voilà ce qui maintenait son père en vie malgré sa solitude. William comprend qu'il s'est fourvoyé en explorant trop superficiellement certaines pistes et en se laissant guider par ses sentiments personnels. Son propre échec et la découverte de la double vie de son père lui font honte ; poussé par la colère et la déception, il refuse le titre de baronnet dont il doit hériter : sans se l'avouer, il craint que ce titre ne le pousse dans les mêmes retranchement que son géniteur. Il se promet également que, dès lors, il fera tout pour ne plus se laisser influencer par ses émotions, qu'il juge trompeuses, et décide de mettre sa vie au service de la justice et de la vérité.

Hanté par son désir d'échapper à ses origines, il décide de poursuivre ses études supérieures à l'University College of London, université publique où il n'y a aucune distinction sociale. Ainsi, il découvre la vie en dehors de la bourgeoisie londonienne. Après plusieurs années, où il brille par son opiniâtreté au travail, il obtient un diplôme de bibliothécaire.

Sa formation lui ouvre les portes du British museum en 1875, en tant qu'archiviste. Cette fonction lui permet d'avoir à sa disposition de multiples ouvrages. Il passe son temps à lire et à parfaire ses connaissances, se passionnant pour un sujet qui résonne tout particulièrement avec son passé : le destin et la chance. Peu à peu, il applique ses théories ésotériques, tirées d'anciens manuscrits, à sa propre vie et à la mort de son père. Il se persuade qu'il est possible de contrôler sa destinée, en s'appliquant à croire en la bonne ou en la mauvaise fortune de chacun. Son engouement devient lentement une obsession : il se lance dans la recherche de faits étranges ou inexpliqués attestant ses théories.

Finalement, toujours poussé par sa soif de vérité, il est amené par hasard à être mêlé à une enquête sur meurtre près de chez lui ; grâce à son point de vue excentrique et à son soucis d'explorer toutes les pistes, il parvient à aider les policiers. Dès lors, il décide de se fait connaître de Scotland Yard en tant que consultant, et très vite, les enquêteurs font appel à lui dans des cas désespérés.

En 1881, alors que William est reconnu dans le milieu de l'enquête paranormale, Eckhart Bane, de l'Institut de Recherche et d'Archivage Ashcroft, le contacte et l'intègre à son équipe. A cause de ses théories sur la bonne fortune, il est surnommé « Chance » par ses collègues de l'Institut.

En 1889, il est atteint de troubles nerveux et de confusion suite à sa confrontation avec une créature. Il suit alors une thérapie adaptée, accompagné par les psychologues de l'Institut. Il ne se remettra jamais vraiment de cet incident mais continuera à travailler pour l'Institut Ashcroft de façon, toutefois, plus occasionnelle. Son discernement semble être atteint et l'ensemble des enquêteurs s'accorde à ne plus tenir pour acquis ses dires.



_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 12:21 (2012)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges Répondre en citant

Je suis pour la version de Loreena. Là tout est clair, on n'a plus les petites confusions qui subsistaient sur l'ancienne version...
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:00 (2017)    Sujet du message: William "Chance" Fisher-Hodges

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Biographies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com