Association Culturelle Les Spectres

Lucius Ferguson
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Biographies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim 15 Avr - 21:06 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant







Pour ceux qui ont du mal à lire (c'est vrai que là, la qualité laisse à désirer):



Nom : Ferguson
Prénom : Lucius
Poste : enquêteur au Service Investigation de l’Institut Ashcroft

Fils de Charles Ferguson et de Sandra Paxton Smith, Lucius Ferguson voit le jour le 13 Octobre 1847 dans un quartier défavorisé de Londres. Ses parents sont quelque peu tenus à l’écart par le côté maternel de la famille à cause d’une « union honteuse », sa mère étant une fille de bonne famille ainsi qu’une actrice réputée et son père, un simple docker. C’est pourtant le frère de Sandra qui va parfaire l’éducation de l’enfant. Lui-même perçu comme un rebus de la famille, August Smith se considère comme libre de faire ce que bon lui semble. Et s’occuper de Lucius est l’une de ses occupations favorites. Ecrivain de romans policiers, il apprend le sens de la déduction à son jeune neveu. Féru d’études sur l’étrange, il lui conte bon nombre de légendes, en compagnie d’un de ses amis, professeur de théologie à Oxford.

C’est grâce à cet ami que Lucius a la chance de rejoindre les bancs de la célèbre université en 1866. Cependant, à cause de son style de vie débauché - inspiré par certains de ses camarades - ainsi que de ses trop fréquentes absences, il en est expulsé au bout de deux ans, malgré des résultats plus que satisfaisants à ses examens. De nature rancunière, Lucius quitte l’établissement après avoir « dérobé » (ndr : ce ne sont là que des rumeurs) quelques dossiers suspects qu’il remet à la Gazette Universitaire afin d’en diffuser quelques passages intéressants. Ceux-ci, accablants, mènent six professeurs au renvoi d’Oxford, et trois d’entre eux en cellule.
Cette histoire lui offre une petite notoriété, mais qui ne lui est pas d’un grand secours puisqu’il lui est dés lors impossible d’intégrer une nouvelle école. Les professeurs ayant eu vent de l’affaire lui octroient le surnom de «broom » (balai).

Il passe alors deux ans sans le sous à l’écart de sa famille. Il occupe le plus clair de son temps à boire avec ses anciens amis d’Oxford dans les quartiers mal famés de Soho et à côtoyer les rebus de la pire espèce. Son oncle August le retrouve, le convainc à le suivre et le prend à nouveau sous son aile. Il lui présente un camarade policier, Edward De Graves, qui lui sert de consultant pour ses livres. Grâce à ses contacts dans le monde de la rue, Lucius devient indicateur pour De Graves. Trois ans plus tard, en raison d’un profond dégoût pour certaines méthodes d’enquête désastreuses, De Graves quitte la police et se met à son compte en tant que détective privé et fait de Lucius son assistant.

C’est en 1878 que Lucius fait la connaissance d’un des investigateurs de l’Institut Ashcroft, Eckhart Bane, au cours d’une affaire de vol d’une relique appartenant à une collection exposée au British Museum.

Malgré la fin de leur collaboration après la résolution de cette enquête, les deux hommes gardent contact et, parfois, quand une affaire le nécessite, ils s’entraident. Ceci créé un climat favorable à de bonnes relations de travail.

En 1880, après que la mort de Sir Reynard Ashcroft ait été officiellement déclarée, Eckhart Bane propose à Ferguson et De Graves de rejoindre les services d’investigation de l’Institut. Cette proposition est acceptée avec joie, puisque durant treize ans, Ferguson enchaîna affaire sur affaire.

Lucius Ferguson disparait mystérieusement le 19 mai 1893, lors de sa dernière enquête, qu’il partageait avec Bane.


Dossier mis à jour le : 12/12/1925
Par : Albert West


_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Avr - 21:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 18:51 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

"le convainc à le suivre" : on dit "convaincre de" pas "convaincre à"

"Malgré la fin de leur collaboration" : là il y a une incohérence puisque tu dis juste après qu'ils collaborent à nouveau par la suite à quelques occasions.

"Ceci créé un climat favorable à de bonnes relations de travail. " : je ne comprends pas à quoi ce rapport le "ceci". Et j'aurais plutôt mis " un climat favorable et de bonnes relations de travail" ; la formulation est un peu lourde sinon.

"après que la mort de Sir Reynard Ashcroft ait été officiellement déclarée" : "après que" n'est pas incorrect mais c'est tout de même très lourd, "En 1880, suite à l'annonce officielle de la mort de Sir Reynard Ashcroft, Eckhart Bane [...]" c'est pas mal non ?

"les services d’investigation" : il y en a plusieurs ? le pluriel me fait bizarre ; pour moi il y a un service d'investigation composé de plusieurs équipes...

"Cette proposition est acceptée avec joie, puisque durant treize ans, Ferguson enchaîna affaire sur affaire." : l'emploi du "puisque" est incorrecte ; le fait que la proposition soit acceptée avec joie n'est pas déterminée par le fait que Lucius enchaîne affaire sur affaire par la suite (puisque ça ne s'est pas encore passé lorsqu'il accepte la proposition !). Tu peux tout simplement dire quelque chose du genre : "Ferguson accepta cette proposition avec joie ; il fut dès lors l'un des membres les plus actifs de l'institut et enchaîna affaire sur affaire".

"lors de sa dernière enquête, qu’il partageait avec Bane. " : l'emploi du verbe "partager" est ici maladroite ; on partage un morceau de gâteau, on partage ses projets, ses idées, mais une enquête ? "lors de sa dernière enquête avec Bane" ça irait pas ?

Bon j'ai commenté la fin parce que je n'ai pas "tilté" avant mais il y a de petites choses à reprendre. Je pense notamment à cette phrase que j'ai d'abord mal comprise :

"le frère de Sandra qui va parfaire l’éducation de l’enfant. Lui-même perçu comme un rebus de la famille" : j'ai cru que "Lui-même" renvoyait à Lucius. Peut-être peux-tu reformuler pour qu'on comprenne immédiatement qu'on parle de l'oncle.

Sinon, globalement je n'ai pas grand chose à dire ; le personnage est cohérent, mais on a peut-être un peu trop l'impression qu'il subit les évènements plus qu'il ne les vit (par exemple pendant ses études) mais c'est peut-être dans son caractère ? Dans ce cas n'oublie pas d'en tenir compte dans tes nouvelles.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 10:45 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Tout cela sera repris.

Pour ce qui est de la personnalité de Lucius, il n'a pas vraiment subit les chose, il s'est laissé porté par la vie, mais a su réagir pour remédier à des situation merdiques. Problème: bien qu'il ait vécu sa jeunesse comme un petit enfoiré des rues qui savait se tirer les doigts des fesses, il se laissait traîner dans des galères sans nom par ses "amis" parce que c'était une facilité. Ce rapport ne rapporte que brièvement des faits sans aller dans un jugement de valeurs trop poussées.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 13:52 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Il y a de la réécriture et du rajout:









Fils de Charles Ferguson et de Sandra Paxton Smith, Lucius Ferguson voit le jour le 13 Octobre 1847 dans un quartier défavorisé de Londres. Ses parents sont quelque peu tenus à l’écart par le côté maternel de la famille à cause d’une « union honteuse », sa mère étant une fille de bonne famille ainsi qu’une actrice réputée et son père, un simple docker.
En 1859, les parents de Lucius sont assassinés en pleine rue par les membres d’un gang. Dans la famille Smith, seul le frère de Sandra, August, avait gardé des liens forts avec le couple Ferguson. Il avait été désigné comme le parrain de Lucius, ce qui fait que le jeune garçon s’installe chez son oncle. Ecrivain de romans policier, August Smith apprend le sens de la déduction à son jeune neveu. Smith est fasciné par l’univers du mystique et de la parapsychologie. Il cultive cette soif de connaissance avec un de ses proches amis, professeur de théologie à l’université d’Oxford, Berthold Atenton. Lucius participe à leurs échanges d’idées, leurs recherches et se voit absorbé par cette passion.
C’est grâce à l’appui du professeur Atenton que Lucius a la chance de rejoindre les bancs d’Oxford en 1866. Cependant, à cause de son style de vie débauché - inspiré par certains de ses camarades - ainsi que de ses trop fréquentes absences, il en est expulsé au bout de deux ans, malgré des résultats plus que satisfaisants à ses examens. De nature rancunière, Lucius quitte l’établissement après avoir « dérobé » (ndr : ce ne sont là que des rumeurs) quelques dossiers suspects qu’il remet à la Gazette Universitaire afin d’en diffuser quelques passages intéressants. Ceux-ci, accablants, mènent six professeurs au renvoi d’Oxford, et trois d’entre eux en cellule.
Cette histoire lui offre une petite notoriété, mais qui ne lui est pas d’un grand secours puisqu’il lui est dés lors impossible d’intégrer une nouvelle école. Les professeurs ayant eu vent de l’affaire lui octroient le surnom de «broom » (balai).
Il passe alors deux ans sans le sous à l’écart de sa famille. Il occupe le plus clair de son temps à boire avec ses anciens amis d’Oxford dans les quartiers mal famés de Soho et à côtoyer les rebus de la pire espèce. Son oncle August le retrouve, le convainc de le suivre et le prend à nouveau sous son aile. Il lui présente un camarade policier, Edward De Graves, qui lui sert de consultant pour ses livres. Grâce à ses contacts dans le monde de la rue, Lucius devient indicateur pour De Graves. Trois ans plus tard, en raison d’un profond dégoût pour certaines méthodes d’enquête désastreuses, De Graves quitte la police et se met à son compte en tant que détective privé et fait de Lucius son assistant.
C’est en 1878 que Lucius fait la connaissance d’un des investigateurs de l’Institut Ashcroft, Eckhart Bane, au cours d’une affaire de vol d’une relique appartenant à une collection exposée au British Museum.
Malgré la fin de leur collaboration sur cette enquête, les deux hommes gardent contact et, parfois, quand une affaire le nécessite, ils n’hésitent pas à se prêter mutuellement main-forte. Au fil du temps, ces échanges créent un climat favorable à de bonnes relations de travail.
En 1880, suite à l'annonce officielle de la mort de Sir Reynard Ashcroft, Eckhart Bane propose à Ferguson et De Graves de rejoindre les services d’investigation de l’Institut. Ils acceptent sans hésitation. L’obtention de ce poste permet à Ferguson d’enchaîner affaire sur affaire – souvent en cavalier seul - durant treize années. Bon nombre de ses enquêtes sont couronnées de succès, cependant, sa première a faillit pousser son psychisme à l’effondrement.
Lucius Ferguson disparait mystérieusement le 19 mai 1893, lors de sa dernière enquête commune avec Eckhart Bane.

_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 14:47 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

La fin me semble un peu mieux tournée ; je reviendrai sur quelques formules du début plus tard.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 15:49 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Et vous m'obligeriez à voire un psy moins compétent?!!! Méchante!
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 07:53 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

La seule remarque que je pourrai faire, puisqu'on me l'a faite, est qu'il ne faut pas mettre une image mais coller le texte de façon brute dans le forum.
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 13:59 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Il est dans le spoiler.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mer 2 Mai - 14:31 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Moi ça me semble très bien.

Dans ce que je lis je n'ai qu'une remarque à faire, concernant l'emploi du mot parapsychologie. Et un petit tour sur wiki me donne raison.

Au XIXème Siècle, le terme de parapsychologie n'existait pas (la psychologie en elle-même était une nouveauté)... il n' a été inventé qu'après 1925 par Joseph Rhyne, l'inventeur de la discipline.
Le terme qui se rapporte à ce dont on parle est la métapshychique, qui étudie les somnambules et les médiums.
_________________
Mais pas trop.


Dernière édition par Felwynn le Mer 2 Mai - 18:41 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mer 2 Mai - 14:58 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

" Il avait été désigné comme le parrain de Lucius, ce qui fait que le jeune garçon s’installe chez son oncle" : maladroit, à reformuler (ex : "Étant le parrain de Lucius, il accueille aussitôt le jeune garçon dans sa demeure")

"à son jeune neveu" : tu as déjà utilisé "jeune" et ici cet adjectif n'est pas nécessaire.

"avec l'un de ses proches amis, professeur de théologie à l’université d’Oxford : Berthold Atenton"

"et se voit absorbé par cette passion." : peut-être un peu maladroit ; ex : "et finit par être tout aussi passionné par ces sujets que ses ainés"

"De nature rancunière, Lucius quitte l’établissement après avoir « dérobé » (ndr : ce ne sont là que des rumeurs) quelques dossiers suspects qu’il remet à la Gazette Universitaire afin d’en diffuser quelques passages intéressants" : on ne comprend pas du tout, ici, ce que veut dire la parenthèse. Est-ce qu'elle signifie qu'en réalité il n'est pas celui qui a dérobé les dits documents ou est-ce qu'elle signifie juste qu'il ne les a pas dérobés mais que peut-être on les lui a confié (ou je ne sais quoi). Pour moi, il faut expliquer.

"les rebuts"

"Son oncle August le retrouve" : j'aurais peut-être mis un "Finalment" ou un "Mais" ou un "Cependant" en tête de phrase pour marquer la rupture et l'arrivée du changement grâce à l'oncle.

"le monde de la rue" : je trouve cette expression un peu maladroite, mais j'avoue de pas trop voir comment dire les choses autrement. Peut-être " les quartiers très populaires" ? ,

"Trois ans plus tard, en raison d’un profond dégoût pour certaines méthodes d’enquête désastreuses, De Graves quitte la police et se met à son compte en tant que détective privé et fait de Lucius son assistant." : proposition de reformulation => "Trois ans plus tard, dégoûté par certaines méthodes d'investigation qu'il juge désastreuses, De Graves quitte la police. Il s'installe à son compte en tant que détective privé et fait de Lucius son assistant."

"C’est en 1878 que Lucius" : l'utilisation de "C'est...que" ne me semble pas essentielle ici et alourdit le texte. "En 1878, Lucius..."

"au cours d’une affaire de vol d’une relique" : la formulation est assez lourde, cela vaudrait peut-être le coup de tourner ça autrement. J'aurais peut-être mis "lors d'une enquête sur le vol d'une relique".

"une collection exposée au British Museum" : "une collection du Britsh Museum" c'est aussi bien et c'est moins lourd.


Vala !
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 13:32 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Pas mieux Okay
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 17:37 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Voilà. Et il y a des expressions que je maintiens.

Dossier n°317

Nom : Ferguson
Prénom : Lucius
Poste : enquêteur au Service Investigation de l’Institut Ashcroft

Fils de Charles Ferguson et de Sandra Paxton Smith, Lucius Ferguson voit le jour le 13 Octobre 1847 dans un quartier défavorisé de Londres. Ses parents sont quelque peu tenus à l’écart par le côté maternel de la famille à cause d’une « union honteuse », sa mère étant une fille de bonne famille ainsi qu’une actrice réputée et son père, un simple docker.

En 1859, les parents de Lucius sont assassinés en pleine rue par les membres d’un gang. Dans la famille Smith, seul le frère de Sandra, August, avait gardé des liens forts avec le couple Ferguson. Étant le parrain de Lucius, il accueille aussitôt le jeune garçon dans sa demeure. Ecrivain de romans policier, August Smith apprend le sens de la déduction à son neveu. Smith est fasciné par l’univers du mystique et de la métapsychique. Il cultive cette soif de connaissance avec un de ses proches amis, Berthold Atenton, professeur de théologie à l’université d’Oxford. Lucius participe à leurs échanges d’idées, leurs recherches et finit par être tout aussi passionné par ces sujets que ses ainés.
C’est grâce à l’appui du professeur Atenton que Lucius a la chance de rejoindre les bancs d’Oxford en 1866. Cependant, à cause de son style de vie débauché - inspiré par certains de ses camarades - ainsi que de ses trop fréquentes absences, il en est expulsé au bout de deux ans, malgré des résultats plus que satisfaisants à ses examens. De nature rancunière, Lucius quitte l’établissement après avoir dérobé quelques dossiers suspects qu’il remet à la Gazette Universitaire afin qu’elle diffuse quelques passages intéressants. Ceux-ci, accablants, mènent six professeurs au renvoi d’Oxford, et trois d’entre eux en cellule. A l’époque, rien ne relie Ferguson au vol des dossiers, mais les rumeurs faisant de lui le responsable vont bon train. Ce n’est que dix ans plus tard que le chef de rédaction confirme les faits.

Cette histoire lui offre une petite notoriété, mais qui ne lui est pas d’un grand secours puisqu’il lui est dés lors impossible d’intégrer une nouvelle école. Les professeurs ayant eu vent de l’affaire lui octroient le surnom de «broom » (balai).
Il passe alors deux ans sans le sous à l’écart de sa famille. Il occupe le plus clair de son temps à boire avec ses anciens amis d’Oxford dans les quartiers mal famés de Soho et à côtoyer les rebuts de la pire espèce. Finalement son oncle August le retrouve, le convainc de le suivre et le prend à nouveau sous son aile. Il lui présente un camarade policier, Edward De Graves, qui lui sert de consultant pour ses livres. Grâce à ses contacts dans le monde de la rue, Lucius devient indicateur pour De Graves. Trois ans plus tard, dégoutté par certaines méthodes d’investigation qu’il juge désastreuses, De Graves quitte la police et se met à son compte en tant que détective privé et fait de Lucius son assistant.
En 1878, Lucius fait la connaissance d’un des investigateurs de l’Institut Ashcroft, Eckhart Bane, lors d’une enquête sur le vol d’une relique exposée au British Museum.
Malgré la fin de leur collaboration sur cette enquête, les deux hommes gardent contact et, parfois, quand une affaire le nécessite, ils n’hésitent pas à se prêter mutuellement main-forte. Au fil du temps, ces échanges créent un climat favorable à de bonnes relations de travail.

En 1880, suite à l'annonce officielle de la mort de Sir Reynard Ashcroft, Eckhart Bane propose à Ferguson et De Graves de rejoindre les services d’investigation de l’Institut. Ils acceptent sans hésitation. L’obtention de ce poste permet à Ferguson d’enchaîner affaire sur affaire – souvent en cavalier seul - durant treize années. Bon nombre de ses enquêtes sont couronnées de succès, cependant, sa première a faillit pousser son psychisme à l’effondrement.
Lucius Ferguson disparait mystérieusement le 19 mai 1893, lors de sa dernière enquête commune avec Eckhart Bane.


Dossier mis à jour le : 12/12/1925
Par : Albert West

_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Dernière édition par Jackal le Mar 15 Mai - 22:36 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 17:38 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Jackal approuve.
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 20:00 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Citation:
parapsychologie

L'anachronisme reste...?
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Jackal
Membre du C.A.


Inscrit le: 05 Aoû 2011
Messages: 853
IRL: Loïc BILLANT
Sexe: Masculin
Spécialité: Dessineux-écrivaillo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 22:36 (2012)    Sujet du message: Lucius Ferguson Répondre en citant

Je ne vois pas de quoi tu parles... *marchotte en sifflotant*
_________________
Corruptus Optimus Pestiferas.

Mon blog: http://jackalht.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:19 (2017)    Sujet du message: Lucius Ferguson

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Projets en développement -> Les Secrets d'Ashcroft -> Biographies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com