Association Culturelle Les Spectres

Recueil de courtes nouvelles fantastiques
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Vie Associative -> Projets à soumettre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 13:27 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Je viens de lire la nouvelle de krapox (http://les-spectres.ze-forum.com/t149-Le-test.htm), et cela relance chez moi une idée de projet que j'avais depuis longtemps, mais que j'avais laissée de côté car d'autres projets "d'envergure" ou du moins plus urgents avaient été lancés. Cependant, comme je sais que plusieurs parmi nous écrivent, et que lire et commenter un texte sur le forum prend moins de temps et demande moins d'organisation que d'autres projets, je me permets de lancer l'idée.

=> Donc :

- Seriez-vous tentés par le lancement d'un projet de recueil de nouvelles courtes ?
- La thématique resterait à définir mais j'ai quelques idées (simples propositions) : "Distorsion temporelle" ou encore "Un autre espace-temps". Je pense que plusieurs personnes ici y trouveraient leur compte.
- Pour ceux qui voudraient mieux "visualiser" ce que j'entends par "courte nouvelle fantastique", je vous invite à lire la nouvelle de Ray Bradbury "Le Dragon" que je vous mets en spoiler.

LE DRAGON



Le vent de la nuit faisait frémir l’herbe rase de la lande ; rien d’autre ne bougeait. Depuis des siècles, aucun oiseau n’avait rayé de son vol la voûte immense et sombre du ciel. Il y avait une éternité que quelques rares pierres n’avaient, en s’effritant et en tombant en poussière, créé un semblant de vie. La nuit régnait en maîtresse sur les pensées des deux hommes accroupis auprès de leur feu solitaire. L’obscurité, lourde de menaces, s’insinuait dans leurs veines et accélérait leur pouls.

Les flammes dansaient sur leurs visages farouches, faisant jaillir au fond de leurs prunelles sombres des éclairs orangés. Immobiles, effrayés, ils écoutaient leur respiration contenue, mutuellement fascinés par le battement nerveux de leurs paupières.
À la fin, l’un d’eux attisa le feu avec son épée.
- Arrête ! Idiot, tu vas révéler notre présence !
- Qu’est-ce que ça peut faire ? Le dragon la sentira de toute façon à des kilomètres à la ronde. Grands Dieux ! Quel froid ! Si seulement j’étais resté au château !
- Ce n’est pas le sommeil : c’est le froid de la mort. N’oublie pas que nous sommes là pour...
- Mais pourquoi, nous ? Le dragon n’a jamais mis le pied dans notre ville !
- Tu sais bien qu’il dévore les voyageurs solitaires se rendant de la ville à la ville voisine...
- Qu’il les dévore en paix ! Et nous, retournons d’où nous venons !
- Tais-toi ! Écoute...

Les deux hommes frissonnèrent.
Ils prêtèrent l’oreille un long moment. En vain. Seul, le tintement des boucles des étriers d’argent agitées, telles des piécettes de tambourin, par le tremblement convulsif de leurs montures à la robe noire et soyeuse, trouait le silence.

Le second chevalier se mit à se lamenter.
- Oh ! Quel pays de cauchemar ! Tout peut arriver ici ! Les choses les plus horribles... Cette nuit ne finira-t-elle donc jamais ? Et ce dragon ! On dit que ses yeux sont deux braises ardentes, son souffle, une fumée blanche et que, tel un trait de feu, il fonce à travers la campagne, dans un fracas de tonnerre, un ouragan d’étincelles, enflammant l’herbe des champs. À sa vue, pris de panique, les moutons s’enfuient et périssent piétinés, les femmes accouchent de monstres. Les murs des donjons s’écroulent à son passage. Au lever du jour, on découvre ses victimes éparses sur les collines. Combien de chevaliers, je te le demande, sont partis combattre ce monstre et ne sont jamais revenus ? Comme nous, d’ailleurs...
- Assez ! Tais-toi !
- Je ne le redirai jamais assez ! Perdu dans cette nuit je suis même incapable de dire en quelle année nous sommes !
- Neuf cents ans se sont écoulés depuis la nativité...
- Ce n’est pas vrai, murmura le second chevalier en fermant les yeux. Sur cette terre ingrate, le Temps n’existe pas. Nous sommes déjà dans l’Éternité. Il me semble que si je revenais sur mes pas, si je refaisais le chemin parcouru pour venir jusqu’ici, notre ville aurait cessé d’exister, ses habitants seraient encore dans les limbes, et que même les choses auraient changé. Les pierres qui ont servi à construire nos châteaux dormiraient encore dans les carrières, les poutres équarries, au cœur des chênes de nos forêts. Ne me demande pas comment je le sais ! Je le sais, c’est tout. Cette terre le sait et me le dit. Nous sommes tout seuls dans le pays du dragon. Que Dieu nous protège !
- Si tu as si peur que ça, mets ton armure !
- À quoi me servirait-elle ? Le dragon surgit d’on ne sait où. Nous ignorons où se trouve son repaire. Il disparaît comme il est venu. Nous ne pouvons deviner où il se rend. Eh bien, soit ! Revêtons nos armures. Au moins nous mourrons dans nos vêtements de parade.

Le second chevalier n’avait pas fini d’endosser son pourpoint d’argent qu’il s’interrompit et détourna la tête.

Sur cette campagne noire, noyée dans la nuit, plongée dans un néant qui semblait sourdre de la terre elle-même, le vent s’était levé. Il soufflait sur la plaine une poussière qui semblait venir du fond des âges. Des soleils noirs, des feuilles mortes tombées de l’autre côté de la ligne d’horizon, tourbillonnaient en son sein. Il fondait dans son creuset les paysages, il étirait les os comme de la cire molle, il figeait les sang dans les cervelles. Son hurlement, c’était la plainte de milliers de créatures à l’agonie, égarées et errantes à tout jamais. Le brouillard était si dense, cerné de ténèbres si profondes, le lieu si désolé, que le Temps était aboli, que l’Homme était absent. Et cependant deux créatures affrontaient ce vide insupportable, ce froid glacial, cette tempête effroyable, cette foudre en marche derrière le grand rideau d’éclairs blancs qui zébraient le ciel. Une rafale de pluie détrempa le sol. Le paysage s’évanouit. Il n’y eut plus désormais que deux hommes, dans une chape de glace, qui se taisaient, angoissés.

- Là chuchota le premier chevalier. Regarde ! Oh Mon Dieu !

A plusieurs lieues de là, se précipitant vers eux dans un rugissement grandiose et monotone : le dragon.

Sans dire un mot, les deux chevaliers ajustèrent leurs armures et enfourchèrent leurs montures.
Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, sa monstrueuse exubérance déchirait en lambeau le manteau de la nuit. Son oeil jaune et fixe, dont l’éclat s’accentuait quand il accélérait son allure pour grimper une pente, faisait surgir brusquement une colline de l’ombre puis disparaissait au fond de quelque vallée ; la masse sombre de son corps, tantôt distincte, tantôt cachée derrière quelque repli, épousait tous les accidents du terrain.

- Dépêchons-nous.

Ils éperonnèrent leurs chevaux et s’élancèrent en direction d’un vallon voisin.

- Il va passer par là.

De leur poing ganté de fer, ils saisirent leurs lances et rabattirent les visières sur les yeux de leurs chevaux.

- Seigneur !
- Invoquons Son nom et Son secours !

A cet instant, le dragon contourna la colline. Son oeil, sans paupière, couleur d’ambre clair, les absorba, embrasa leurs armures de lueurs rouges et sinistres. Dans un horrible gémissement, à une vitesse effrayante, il fondit sur eux.

- Seigneur ! Ayez pitié de nous !

La lance frappa un peu au-dessous de l’œil jaune et fixe. Elle rebondit et l’homme vola dans les airs. Le dragon chargea, désarçonna le cavalier, le projeta à terre, lui passa sur le corps, l’écrabouilla.
Quant au second cheval et à son cavalier, le choc fut d’une violence telle, qu’ils rebondirent à trente mètres de là et allèrent s’écraser contre un rocher.
Dans un hurlement aigu, des gerbes d’étincelles roses, jaunes et orange, un aveuglant panache de fumée blanche, le dragon était passé...
- Tu as vu ? cria une voix. Je te l’avais dit !
- Ça alors ! Un chevalier en armure ! Nom de tous les tonnerres ! Mais c’est que nous l’avons touché !
- Tu t’arrêtes ?
- Un jour, je me suis arrêté et je n’ai rien vu. Je n’aime pas stopper dans cette lande. J’ai les foies.
- Pourtant nous avons touché quelque chose...
- Mon vieux, j’ai appuyé à fond sur le sifflet. Pour un empire, le gars n’aurait pas reculé...

La vapeur, qui s’échappait par petits jets, coupait le brouillard en deux.
- Faut arriver à l’heure. Fred ! Du charbon !

Un second coup de sifflet ébranla le ciel vide. Le train de nuit, dans un grondement sourd, s’enfonça dans une gorge, gravit une montée et disparut bientôt en direction du nord. Il laissait derrière lui une fumée si épaisse qu’elle stagnait dans l’air froid des minutes après qu’il fut passé et eut disparu à tout jamais.


Ray Bradbury, Un remède à la mélancolie,
collection "Présence du futur", Denoël, 1961 (1948)


Si jamais cela vous intéresse, je lancerai un appel à texte.
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Dernière édition par Loreena Ruin le Lun 20 Fév - 16:45 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Fév - 13:27 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 14:33 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Je suis bien évidemment intéressé ! Okay
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 16:23 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Je suis d'accord.
_________________
Mais pas trop.


Revenir en haut
Peter



Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 93
IRL: Pierre JACQUET
Sexe: Masculin
Spécialité: Vidéo
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 12:55 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Très bon projet, pour ma part j'ai peur de ne pas avoir le temps. Mais si une thématique bien précis est donné, ce sera bien plus simple pour écrire. Bonne idée.^^
_________________
"Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages." HP Lovecraft


Revenir en haut
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 13:07 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Du coup, si je lance l'appel à texte, on reste sur les thématiques que je propose ?
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 09:59 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Hello.
Très bonne idée que voilà. Pour le moment je n'ai pas de suggestion pour le thème à proposer, mais je pense que ça serait bien qu'on essaie tous d'en proposer un ou deux. Le choix se ferait en réunion du bureau.


Je me permets de poser quelques questions techniques auxquelles il faudra trouver des réponses avant de pouvoir ouvrir l'appel à texte.

- Limite de taille en nombre de caractères ?
- Combien de textes par personne ?
- Ouvert à tous ?
Ou bien aux seuls membres (pour booster les inscriptions, ce qui implique un coût de 10€ pour les non-encore-membres) ?
Ou encore aux seuls amateurs (donc moi je serais out, par exemple...)
- Composition du jury ?
- Nombre de textes retenus ?
- Critères de jugement ?
- Mode de diffusion du recueil ? (Juste internet ou bien impression et là ça coûte des thunes !)
- Mode de diffusion de l'appel à texte ? (Utilisation du wiki imaginaire, post sur les sites de ActuSF, Cocyclics...)

Il y a sûrement d'autres choses auxquelles je n'ai pas pensé.
Bien le bonjour chez vous.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 10:29 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Tout me convient au niveau des thématiques.

Je suis d'accord pour le limiter aux spectres, pour forcer l'adhésion, mais pourquoi seulement aux amateurs ? (On peut envoyer le chèque à qui pour adhérer ?)
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 11:41 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Voici comment je conçois le projet :

- Limite de taille en nombre de caractères ? : oui puisqu'on est sur de la nouvelle "courte" l'idée serait de demander des textes < 18000 caractères espaces compris (environ 5 pages en police Times, taille 12)

- Combien de textes par personne ? : je dirais deux maximum et uniquement si on manque de participants.

- Ouvert à tous ? Ou bien aux seuls membres (pour booster les inscriptions, ce qui implique un coût de 10€ pour les non-encore-membres) ? : j'hésite. Si nous limitons aux membres inscrits, nous limitons le nombres de textes que nous recevrons/aurons à lire. D'un autre côté, booster les inscriptions serait pas mal. Mais les booster avec des gens qui ne participerons qu'à l'occasion de l'appel à texte, ça ne sert à rien non plus. Ce qui est certain c'est que les auteurs des nouvelles sélectionnées devrons payer la cotisation pour être diffusés...

Ou encore aux seuls amateurs (donc moi je serais out, par exemple...) : non, je pense que ce serait dommage. Mais amateur et auteurs seraient traités sur le même plan.

- Composition du jury ? : là, ça devient embêtant. Les membres du jury ne devraient pas participer à l'appel à texte, logiquement... Ce qui m'embête parce que j'aurais aimé participer si la thématique choisie m'inspire. Cependant, pour moi, l'évaluation/la correction était sensée se faire sur le forum et par tous les membres. Seuls les textes ayant reçu le consensus général pourraient être diffusés... du coup pas de véritable jury... mais je conçois qu'en cas de forte participation nous soyons contraints de créer un jury.

- Nombre de textes retenus ? : ça dépend de la taille du livre qu'on veut imprimer (oui parce que l'idée c'est de pouvoir le présenter sur un stand, ce recueil !). Mais vu que ce sont des nouvelles "courtes" je pense qu'il en faudra une dizaine (minimum).

- Critères de jugement ? : 1- Caractéristiques de la nouvelle (suspens, chute, respect de la thématique), 2- Niveau d'expression (correction de la langue et des formulations, éventuellement le "style"...), 3- Originalité (traitement de la thématique original, clichés de genre évités...). Après à vous de rajouter des critères si vous voulez.

- Mode de diffusion du recueil ? (Juste internet ou bien impression et là ça coûte des thunes !) : internet et impression. Ca me semble évident, le but de l'association étant d'avoir une existence en dehors du net, il en va de même pour les projets, que nous sommes sensés pouvoir présenter lors de diverses manifestations.

- Mode de diffusion de l'appel à texte ? (Utilisation du wiki imaginaire, post sur les sites de ActuSF, Cocyclics...) : alors là j'y connais rien... pour le coup, Thomas, je te laisse me dire ce qu'il faudrait faire. Mais il est clair que pour attirer un maximum de participants il faudrait diffuser l'appel à textes.

Je tiens cependant à préciser que pour moi, ce recueil ne doit pas être fait par des membres qui s'inscrivent juste pour que leur texte soit sélectionné et imprimé, mais par des membres actifs par ailleurs sur le forum et qui ont passé du temps à corriger leur texte et à commenter ceux des autres membres. Pas question de valoriser le travail d'un illustre inconnu qui a juste posté sa nouvelle et attendu qu'on la sélectionne, même si la nouvelle est excellente. Il ne s'agit pas d'un concours. Du coup, peut-être faut-il mieux faire un appel à rejoindre les Spectres en précisant les projets en cours, et notamment l'appel à texte, mais pas uniquement un appel à texte.


Pour le reste, j'attends vos propositions de thématiques !

_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 11:59 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Je suis d'accord pour l'aspect "projet en cours" auquel on invite de nouveaux participants plutôt qu'un simple appel à texte. Ca donnera un peu de vie à la section littérature.
En revanche, pour ce qui est d'imprimer un recueil, je pense qu'il faut être prudent, car c'est un très gros travail et un investissement très lourd. Il y a des assos spécialisées qui se cassent les dents sur ce genre de projet.

Si on reste sur cette ligne très ambitieuse, à mon avis il faudrait rédiger un cahier des des charges en interne avec un règlement pour les participants, des règles claires et précises sur qui décide quoi/comment, et lancer une étude sur le coût de production (sachant que pour que ça soit sinon rentable au moins équilibré niveau budget, il faudra en produire au moins 50 ou 100 exemplaires).
Ensuite, il s'agira de les vendre... Tout ça représente une masse de boulot suffisante pour occuper 1 ou 2 personnes à plein temps. Loin de moi l'envie de doucher les espoirs et les bonnes volontés, mais j'émets quelques doutes sur notre capacité à être vraiment performant dans ce domaine où il existe déjà pas mal de recueils produits par des petites maisons d'éditions qui ont du mal à les vendre.


Voici l'alternative que je propose...
Comme il s'agit de notre premier appel à texte, on devient moins ambitieux (et si ça marche, alors la prochaine fois on pourra se lancer un défi plus grand). On peut imaginer la création d'un site (ou de quelques pages sur le site des Spectres en préparation) dédié à un projet d'écriture autour d'un thème fort.
Les textes seront travaillés dans la section littérature du forum. Seuls ceux qui nous sembleront aboutis auront leur place sur la page du recueil qui pourra être illustrée (y compris musicalement) et faire appel à des talents de designers pour ceux d'entre nous qui ont ces compétences.
Je sais que ça reste inféodé à internet, mais au moins on garde le contrôle de tout le processus.
Après ça, on peut garder sous le coude l'idée d'un recueil papier en bonus.

Si on choisit cette option, nos illustrateurs pourraient déjà proposer quelques images pour nous mettre dans l'ambiance et susciter l'inspiration. Smile
Pour ajouter les arts vivants au concept, certains de ces textes pourraient être enregistrés en audioboock avec la participation de comédiens. ca permettrait de nous créer un vivier d'acteurs pour les sagas MP3 à venir...

Il faudra en discuter sérieusement à la prochaine réunion. Luca, tu ajoutes ça à l'ordre du jour ?

A+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 12:42 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Citation:
Après ça, on peut garder sous le coude l'idée d'un recueil papier en bonus.

Euh il ne s'agit pas d'éditer non plus mais de proposer quelque chose à la lecture, version "papier", même si c'est (au début) une version juste imprimée sans couverture qu'on peut faire chez tous les photocopieurs du coin. Je suis par ailleurs pas si sure qu'imprimer de véritables bouquins avec couverture en 20 exemplaires (Jackal l'a bien fait avec Mute Hill) coute si cher ; et je suis pas sure qu'il soit si difficile de les vendre dans une manifestation type Imaginales ou Joutes, dans la mesure où le prix est inférieur à 10 euros.

Après, tout ce que tu dis me semble trop ambitieux du début à la fin, tant qu'on a pas les textes. Il ne sert à rien de se projeter sur des illustrations multiples et des audiobooks tant qu'on a ni participants, ni support textuel. Et surtout, il n'est pas question que ce projet qui se veut simple mais de qualité devienne un big mac à la sauce épicée.

Pour une fois, on pourrait se centrer sur deux "domaines" : texte et illustration (pour la couverture) et, si ça marche uniquement, ouvrir au reste. Si c'est pour avoir une illustration par ci, une musique par là, un texte là, un audiobook ailleurs, et qu'on s'éparpille totalement en s'éloignant du projet initial qui est de faire un recueil de nouvelles, ce n'est même pas la peine de le lancer, je sais déjà que ça va foirer.

Je ne voudrais pas non plus que ce projet dépende de l'avancée d'autres projets (en l'occurrence le site) ; les lectures et corrections peuvent se faire sur le forum, ainsi que la sélection par les membres participants. Pour moi c'est un projet sur le long terme, qui prendra le temps qu'il prendra, si on a quelque chose pour les Joutes tant mieux, et au pire on peut juste laisser les textes à lire à disposition sans les vendre si on a pas de format "livre".

Le but étant d'obtenir des nouvelles aussi diverses qu'originales sur une même thématique de base (thématique qui doit être ouverte à toutes les interprétations possibles et imaginables : laissons-nous surprendre !), je ne vois pas comment des illustrations (visuelles ou musicales) pourraient "mettre dans l'ambiance" puisque personne ne sait comment chacun va interpréter le sujet. Je suis plutôt contre les illustrations qui influencent les lecteurs/écrivains avant même qu'ils aient commencé à lire/écrire. A part si le but est d'écrire à partir des illustrations en question, mais dans ce cas, on est sur un projet totalement différent, qui est déjà lancé avec Anthony d'ailleurs.

Et oui, il faudra qu'on en parle à la prochaine réunion : hebdomadaire ou celle du 9 Mars ?
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 13:02 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Je pensais à la réunion du 9 mars.
Et, oui, bien sûr les illustrations, audiobook et musiques viendront après, quand le projet sera concret, c'est évident. Je n'ai pas dit autre chose. Je pensais juste qu'une page présentant l'appel à texte serait le lieu idéal pour ajouter une illustration sur le thème, mais c'est pas obligé.
Il demeure un fait : les recueils, ça se vend mal, surtout s'il n'y a pas un nom célèbre dans le lot ou une structure connue autour. Ensuite, vu le travail que cela représente, si c'est pour faire 20 exemplaires, c'est dommage. Il vaut mieux cibler 100, ce qui implique un investissement conséquent. En sommes-nous capables ? Je ne fais que poser des questions qui me semblent pertinentes.
Cela ne doit pas nous empêcher de nous lancer, je continue à penser que c'est un bon projet.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krapox
Membre


Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 453
IRL: Cyril Barnier
Sexe: Masculin
Spécialité: Pour le moment, rien
Localisation: Niort (79)

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 13:18 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Oh les pavés ! Shocked

Je suis d'accord avec Thomas, concernant le coût qui peut être élevé et j'imagine qu'il est évidemment difficile de vendre un recueil sans célèbre nom. Je ne connais pas trop le milieu littéraire, mais j'ai pu voir l'effet inverse. Il faut compter sur la curiosité des gens. Et si tu as une belle couverture, un thème intéressant, je pense que ça peut attirer et plaire.

Il faut toutefois bien préparer le projet afin de voir combien de livres et à quel prix de vente pour rentrer dans les frais.
_________________
“J’entends, j’oublie.
Je vois, je me souviens.
Je fais, je comprends.” Confucius
Ma page web...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loreena Ruin
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 717
IRL: Lisa
Sexe: Féminin
Spécialité: Poésie, correction

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 13:22 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Pour moi ça ne représente pas beaucoup d'investissement...! Juste de la lecture et de la correction. Ecrire une nouvelle de 5 pages maxi, ca ne va tuer personne quand même ! Donc imprimer 20 ou 30 exemplaires pour voir si ça se vend, avant de faire le pari débile qu'on va vendre 100 exemplaires, ça me parait tout à faire raisonnable.


@ krapox : oui, les pavés... tu es dans la section littérature krapox XD !
_________________
"So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past." (F. S. Fitzgerald)


Revenir en haut
Skype
Thomas_D
Membre du C.A.


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 495
IRL: Thomas Durand
Sexe: Masculin
Spécialité: Ecriture
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 13:30 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Ecrire 5 pages, ce n'est pas exactement à ça que se limite le travail dont nous parlons.
Il faut encore diffuser l'appel à texte, établir des règles claires pour le choix des textes, diriger la correction, tenir des délais, produire une maquette avec une ou plusieurs illustrations, enfin commander les bouquins et les vendre.

Si on fait tout ça, j'ose espérer que vendre 100 exemplaires ne relèvera pas du pari débile, sinon j'ose dire qu'on aura bossé pour pas grand chose.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felwynn
Membre du Bureau


Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 1 203
IRL: Luca BOBENRIETH
Sexe: Masculin
Spécialité: Graphisme, illu et V
Localisation: Verdun

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 13:31 (2012)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques Répondre en citant

Moi je viens ajouter mon grain de sel dans la conversation: je pense que ce serait une erreur de planifier une diffusion avec illustrations et audiobooks pour ce projet.

Ce qui me semble le plus intéressant, c'est qu'imprimer un recueil de courtes nouvelles sous le sceau des Spectres nous fera:
  • Une édition à vendre aux joutes et aux imaginales de l'an prochain (pour celui de cette année, ça me semble compomis, d'autant plus qu'on ne s'est pas adressé aux orgas). Ce qui n'est vraiment, mais vraiment pas un luxe.
  • Une occasion de développer une charte graphique pour nos éditions (là je pense à ma trogne bien sûr).
  • Un moyen de rassembler quelques personnes en plus effectivement, mais également de se rassembler enfin entre gens actifs actuellement, sur un projet commun à presque tous, cadré, avec une dead line et de quoi discuter.


Quant à dire qu'on ne peut pas le vendre, ce n'est pas une affaire de nom mais de communication.
Ayant vu la manière dont certains éditeurs "pro" essayent de vendre leur soupe, je ne m'étonne effectivement pas que ça ne démarre pas vite.
Mais on met l'accent sur notre participation à des conventions et des festivals. Et les gens sont prêts à acheter des ouvrages peu chers et qui changent, justement, des grands noms. On l'a vu aux Joutes.
Je suis plutôt confiant là-dessus.

Donc le projet est déjà très satisfaisant sur ses objectifs actuels à mon sens, et pour une fois je ne vois pas d'intérêt à voir plus grand.

Et Thomas, je suis désolé, mais on prend un risque avec chaque projet qu'on lance.
La lecture et la correction c'est l'affaire des gens concernés.
Pour ce qui est du cadre, c'est justement ici qu'on doit le mettre en place.

Je finis avec un petit rappel à cause d'une erreur que j'ai vue: la cotisation est de 15€ et non 10€. Oui on est à 5€ près :p

Et sur ce j'ai du boulot, j'y retourne Wink
_________________
Mais pas trop.


Dernière édition par Felwynn le Mer 22 Fév - 13:38 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:07 (2018)    Sujet du message: Recueil de courtes nouvelles fantastiques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Spectres Index du Forum -> Vie Associative -> Projets à soumettre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com